UE/Chine : des relations commerciales compliquées

Un sommet virtuel UE/Chine s’est tenu lundi 14 septembre dans un contexte tendu. Les relations commerciales avec la Chine représentent un défi au quotidien pour les entreprises. Illustration avec une société belge spécialisée dans la 3D.

FRANCEINFO

C’est une bande d’artistes de Charleroi (Belgique) venue de la culture underground et partie à la conquête de la Chine. La recette de la société Dirty Monitor : une créativité et une imagination débridées dans le domaine de la cartographie en 3D. Un cocktail d’effets visuels et sonores. Ils décrochent des contrats dans le monde entier. Il y a sept ans, c’est la consécration avec un spectacle, au coeur de la Cité interdite à Pékin, regardé par près d’un milliard de téléspectateurs chinois.

"Être patient"

Un savoir-faire qui leur a permis de monter un réseau auprès des ambassades et des musées chinois, mais la clef du business est d’avoir en Chine un intermédiaire local. "Il faut surtout être patient", affirme Haichen Wang, le consultant chinois de l’entreprise belge. Mais pour gagner des parts de marché, assure l’UE, Pékin doit rétablir une concurrence loyale et éliminer les obstacles à l’investissement. Les négociations vont donc se poursuivre.




Le JT
Les autres sujets du JT
Un spectacle son et lumière à la Cité interdite de Pékin (Chine)
Un spectacle son et lumière à la Cité interdite de Pékin (Chine) (FRANCEINFO)