Taïwan : les menaces chinoises mises à exécution

Publié Mis à jour
Taïwan : les menaces chinoises mises à exécution
Article rédigé par
A. Miguet, G. Caron, C. Wang - France 2
France Télévisions

Cela faisait un quart de siècle que les tensions n’avaient pas été aussi vives entre la Chine et Taïwan. Jeudi 4 août, Pékin a mis ses menaces à exécution, quelques jours après la visite de Nancy Pelosi, présidente de la Chambre des représentants américaine, sur l'île. Ces manœuvres militaires sont inédites.

Jeudi 4 août, onze missiles balistiques ont été tirés par l’armée chinoise en direction de Taïwan. L’armée chinoise affirme publiquement sa satisfaction. "Nous avons atteint tous nos objectifs. Ce sont des exercices réussis dans le détroit de Taïwan. Nos forces de combat en conditions réelles sont optimales", affirme le commandant Jin Zong, de l’Armée populaire de libération.

Crise la plus grave depuis 1996

"Ces zones de manœuvre vont du nord au sud, de l’est à l’ouest. C’est en fait un blocus aérien et maritime de Taïwan", affirme le Capitaine Gian Chang Yu, du ministère de la défense taïwanais. Ces manoeuvres chinoises devraient durer jusqu’à lundi 8 août. Même s’il s’agit de la crise la plus grave depuis 1996 entre Pékin et Taipei, les Taïwanais sont habitués à vivre sous la menace. Certains redoutent tout de même une escalade ou un incident.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.