Taïwan : la visite explosive de la présidente de la Chambre des représentants des États-Unis ulcère la Chine

Publié Mis à jour
Taïwan : la visite explosive de la présidente de la Chambre des représentants des États-Unis ulcère la Chine
France 2
Article rédigé par
A. Miguet, G. Caron, C. Wang - France 2
France Télévisions

Le déplacement de Nancy Pelosi, la présidente de la Chambre des représentants des États-Unis, à Taïwan, mardi 2 août, a fortement déplu à la Chine.

Escorté par quatre avions de chasse américains, l’appareil transportant Nancy Pelosi a atterri à Taïwan, mardi 2 août. La présidente de la Chambre des représentants des États-Unis a tenu parole. C’est la première visite dans l’île d’un haut responsable américain depuis 25 ans. De son côté, la Chine considère la venue de Nancy Pelosi comme une provocation. 

Taïwan n’est reconnu que par 13 États dans le monde

"Les États-Unis porteront la responsabilité et devront payer le prix de cette atteinte à la souveraineté et aux intérêts stratégiques de la Chine", a averti Hua Chunying, la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères. La Chine considère Taïwan, à 130 kilomètres de ses côtes, comme une partie intégrante de son territoire. Si les 23 millions de Taïwanais ont leurs propres institutions démocratiques, leurs lois, leur monnaie et leur armée, Taïwan n’est reconnu que par 13 États dans le monde.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.