Manifestations en Chine : des journalistes arrêtés par la police

Publié
Manifestations en Chine : des journalistes arrêtés par la police
Article rédigé par
L. Vogel - franceinfo
France Télévisions
Dimanche 27 novembre, plusieurs journalistes qui couvraient les manifestations contre la politique zéro Covid en Chine ont été intimidés, voire arrêtés par la police.

Alors qu'il couvrait les manifestations contre le Covid-19 à Shanghai (Chine), un journaliste a été arrêté par la police, plaqué au sol et menotté, dimanche 27 novembre. Ce correspondant de la BBC en Chine a été détenu durant plusieurs heures, avant d'être relâché. Une situation préoccupante pour le média britannique. "Durant son arrestation, il a été battu et frappé par la police. C'est arrivé alors qu'il travaillait en tant que journaliste accrédité", a réagi la BBC, ce dimanche.

Pékin évoque un malentendu

Les autorités chinoises décrivent une autre réalité. Selon elles, le journaliste aurait été arrêté pour son bien, au cas où il aurait attrapé le Covid-19 dans la foule. Pour se justifier, Pékin évoque un malentendu à cause du journaliste, qui aurait caché son identité aux policiers. Ce cas n'est pas isolé. Un journaliste de la chaîne de télévision suisse RTS a lui aussi été menacé par les forces de l'ordre chinoises. En plein direct depuis Shanghai, il a fait patienter des agents venus l'arrêter. Après de longues minutes de négociations, il a finalement été relâché.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.