Le calvaire de la communauté des Ouïghours en Chine

Reporter et photographe, Sylvie Lasserre alerte dans son livre "Voyage au pays des Ouïghours", aux éditions Hesse, sur la situation de cette communauté musulmane qui serait maltraitée en Chine.

FRANCEINFO

C’est une situation qui ne cesse de s’aggraver avec le temps. Sylvie Lasserre, auteure du livre "Voyage aux pays des Ouïghours" aux éditions Hesse, observe que le quotidien de cette communauté en Chine s’aggrave avec le temps. "À l’arrivée de Xi Jinping, l’État a commencé à construire des camps. On estime leur nombre entre 500 et un millier de camps. Pour les estimations du nombre de Ouïghours enfermés dans ces camps, l’estimation la plus basse on parle d’un million, d’autres sources mentionnent 3 millions", dévoile-t-elle.

Pékin suspecté de génocide

La question du génocide de la communauté ouïghour fait débat. Comme le rappelle le journaliste Victor Gascouat, la question est notamment de savoir si la Chine procède à "l’élimination d’oppositions politiques" ou bien s’il s’agit de meurtres ou de "mesures anti-natalité".

Pour Sylvie Lasserre, si ce n’est pas encore officiellement le cas, "bientôt on parlera de génocide". "Selon ce qu’on entend dire, parce qu’on ne peut jamais prouver, il y a des camps numéro 1, numéro 2, numéro 3, etc. Et dans les camps les plus durs, il y a des atrocités qui se passent, des gens qui disparaissent sans laisser de traces", affirme-t-elle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une femme Ouïghoure et ses enfants à Kashgar, dans la région chinoise du Xinjiang, le 4 juin 2019.
Une femme Ouïghoure et ses enfants à Kashgar, dans la région chinoise du Xinjiang, le 4 juin 2019. (GREG BAKER / AFP)