La Chine bannit certains programmes de téléréalité et veut interdire les "influenceurs vulgaires"

Le régulateur de l'audiovisuel chinois entend renforcer "l'excellence de la culture traditionnelle chinoise" et "la culture socialiste avancée". 

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une vendeuse devant un rayon de poupées inspirées d'émissions de téléréalité, à Pékin, en Chine, le 2 septembre 2021. (JADE GAO / AFP)

Pékin restreint le divertissement. La Chine a interdit certains programmes de téléréalité et ordonné aux diffuseurs de véhiculer une image plus masculine des hommes, mercredi 1er septembre.

Les autorités cherchent à mieux contrôler un secteur marqué, ces derniers mois, par une série de scandales qui ont culminé avec l'arrestation, courant août, de l'immense star Kris Wu, soupçonné de viol.

Bannir les hommes "efféminés"

"Les chaînes de télévision et les plateformes en ligne ne doivent plus diffuser de programmes qui développent l'idolâtrie ou des émissions de variétés et de téléréalité", écrit dans un communiqué l'Administration nationale de la télévision et de la radio.

Le régulateur appelle par ailleurs à établir des critères de beauté "corrects" et à bannir les hommes "efféminés" et les "influenceurs vulgaires". Il faut renforcer et "promouvoir vigoureusement l'excellence de la culture traditionnelle chinoise (...) et la culture socialiste avancée". 

Le régulateur d'internet (CAC) a aussi publié, vendredi, de nouvelles règles imposant un meilleur contrôle des agents de stars et des fans-clubs afin d'empêcher les pratiques "chaotiques" du milieu, notamment certaines opérations marketing. Certains programmes de télécrochet incitent en effet les téléspectateurs à acheter des produits partenaires de l'émission avant de pouvoir voter pour leur candidat préféré.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Chine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.