VIDEO. Hong Kong : les manifestants violemment interpellés par la police dans le métro

Plusieurs vidéos montrent des descentes des forces de l'ordre dans deux stations, matraques et bombes lacrymogènes à la main. 

Des policiers bloquent l\'accès à la station de métro Prince Edouard à Hong Kong, le 31 août 2019. 
Des policiers bloquent l'accès à la station de métro Prince Edouard à Hong Kong, le 31 août 2019.  (KOKI KATAOKA / YOMIURI / AFP)

Cocktails Molotov, barricade incendiée et lacrymogènes... Le cœur de Hong Kong a plongé dans le chaos samedi 31 août, avec de violents affrontements entre policiers et manifestants qui ont bravé les interdictions pour défiler dans les rues de l'ex-colonie britannique.

Sur les réseaux sociaux, des vidéos montrent des descentes particulièrement musclées des forces de l'ordre dans les stations de métro Prince Edouard et Mong Kok. On y voit des dizaines d'hommes en noir, issus des "brigades antiémeutes 'raptors'" selon RFI, asperger les militants de gaz lacrymogènes à travers les portes du métro. Une fois à l'intérieur, ils tabassent sans ménagement les groupes de personnes face à eux. 

La police a indiqué avoir arrêté 40 personnes à l'intérieur de la station de métro Prince Edouard pour des accusations d'obstruction à officiers de police et rassemblement non autorisé. Plusieurs rames de métro ont été interrompues alors que les heurts se poursuivaient dans les couloirs de stations. Trois stations de métro étaient toujours fermées dimanche matin.