Manifestations à Hong Kong : Pékin demande plus de fermeté

Le gouvernement central appelle le gouvernement local à faire preuve de plus de fermeté envers les manifestations qui durent depuis huit semaines.

FRANCE 2

Après huit semaines de manifestations à Hong Kong (Chine), Pékin (Chine) sort de son silence. Le gouvernement chinois demande aux autorités locales de punir les auteurs de violences. Une menace du régime qui espère ainsi remettre de l'ordre au plus vite. Samedi 27 et dimanche 28 juillet, la répression policière est montée d'un cran, avec le recours au gaz lacrymogène et aux tirs de balles en plastique.

"Retrouver un bon environnement pour les affaires"

La prise de parole du pouvoir central est un fait rare, et intervient à la suite d'une situation devenue hors de contrôle. "Il faut arrêter ces manifestations violentes pour retrouver un bon environnement pour les affaires", a sommé Xu Luying, porte-parole du bureau des affaires de Hong Kong. Les manifestants demandent de leur côté plus de démocratie, et ne semblent pas vouloir en démordre. Le 9 juin, ils étaient plus d'un million dans les rues de l'ancienne colonie britannique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des manifestants pro-démocratie au milieu des gaz lacrymogènes, le 28 juillet 2019, à Hong Kong.
Des manifestants pro-démocratie au milieu des gaz lacrymogènes, le 28 juillet 2019, à Hong Kong. (ANTHONY WALLACE / AFP)