Manifestations à Hong Kong : "C'est un mouvement sans précédent", pour l'humoriste Sony Chan

Des dizaines de milliers de personnes manifestent depuis plusieurs jours contre la suppression d'un projet de loi autorisant l'extradition de suspects vers la Chine.

Des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées une nouvelle fois dimanche 16 juin dans les rues de Hong Kong.
Des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées une nouvelle fois dimanche 16 juin dans les rues de Hong Kong. (STR / AFP)

Des dizaines de milliers de personnes se sont rassemblées dimanche 16 juin à Hong Kong. Ils demandent la suppression d'un projet de loi autorisant l'extradition de suspect vers la Chine. La veille, l'exécutif a annoncé la suspension du projet, mais cela n'a pas convaincu les manifestants. "C'est un mouvement sans précédent. Hong Kong est vraiment touché et extrêmement solidaire", a expliqué sur franceinfo Sony Chan, comédienne et humoriste, en France depuis les années 1980.

franceinfo : Comment suivez-vous ce soulèvement ?

Sony Chan : Avec beaucoup d'inquiétude parce qu'Hong Kong a fait énormément de concessions depuis la rétrocession en 1997. En 2014, il y a eu le mouvement des parapluies, et ça s'est terminé par des arrestations. Des étudiants sont toujours en prison aujourd'hui, et c'est pour cela que nous ne faisons plus confiance à la chaîne exécutive, qui est placée et nommée par Pékin. C'est pour ça que les Hongkongais sont dans la rue parce que nous exigeons une annulation totale de ce projet de loi, et non pas sa suspension.

Avez-vous encore de la famille sur place ?

J'ai encore des membres de ma famille là-bas, et je travaille à Hong Kong, j'y retourne souvent. C'est ma ville natale, je suis très attachée à cet endroit. C'est l'unique endroit en Chine où on peut encore s'exprimer. C'est un trésor. Il y a des Chinois silencieux qui soutiennent discrètement ce mouvement à Hong Kong.

Est-ce qu'il y a déjà eu un tel mouvement ?

C'est un mouvement sans précédent, parce que le gouvernement chinois et le gouvernement de Hong Kong essaient de nous diviser. Mais cette fois-ci, ça touche les droits de l'Homme et l'économie. Si Hong Kong n'a plus de système judiciaire indépendant, les investisseurs étrangers ne pourront plus travailler correctement. Avec cette guerre commerciale, des Canadiens ont été arrêtés. Personne n'est à l'abri, et cela pourrait aussi toucher le portefeuille des Hongkongais. C'est pour ça que la mobilisation est massive cette fois-ci.

Les jeunes manifestants bravent les forces de l'ordre. Ils sont suivis par leurs parents. Est-ce nouveau ?

Oui, les parents sont très touchés cette fois-ci. C'est rare que les parents manifestent avec les jeunes. Hong Kong est vraiment touché et extrêmement solidaire cette fois-ci, contrairement au mouvement des parapluies en 2014.