La Chine a "violé un traité international"

Juliette Genevaz, chercheuse à l’Institut de recherche stratégique de l’École militaire (Irsem), est invitée dans le JT du soir de franceinfo dimanche 5 juillet pour expliquer la loi de sécurité nationale voulue par la Chine pour Hong Kong.

FRANCEINFO

Le texte de la loi de sécurité nationale "a trois grands chapitres. Il dit qu’il va réprimer la subversion, le séparatisme et le terrorisme. Ce sont des formulations vagues qui permettent au régime chinois de réprimer toute répression politique plus facilement", explique Juliette Genevaz, chercheur à l’Institut de recherche stratégique de l’Ecole militaire (Irsem).

"En 2003, Pékin avait reculé, cette fois le pouvoir est plus déterminé. Pékin enfreint le traité conclu avec le Royaume-Uni en 1997. La Chine devait préserver le régime politique et économique de Hong Kong jusqu’en 2047", rappelle-t-elle sur franceinfo dimanche 5 juillet.

"Représailles économiques ciblées"

"La réaction du Royaume-Uni est intéressante de par ses liens historiques avec son ancienne colonie. Tout opposant au régime devient un réfugié politique. Il ouvre ses frontières au Hongkongais qui souhaitent quitter son territoire", commente Juliette Genevaz.

"Pour signifier aux occidentaux d’arrêter de se mêler de la situation, Xi Jinping pourrait renforcer les représailles économiques et les cibler", conclut cette spécialiste de la Chine.

Le JT
Les autres sujets du JT
Juliette Genevaz
Juliette Genevaz (FRANCEINFO)