Cet article date de plus d'un an.

"J'ai deux fois moins de clients" : les commerçants de Hong Kong en difficulté après deux mois de manifestations

Alors que la crise politique à Hong Kong dure, les commerçants, restaurateurs et hôteliers voient leur chiffre d'affaires fondre. Ils continuent malgré tout à soutenir le mouvement pro-démocratique.

Article rédigé par
Angélique Forget - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Une rue commerçante située dans la mégalopole de Hong Kong, en décembre 2018. (JEAN-LUC FL?MAL / MAXPPP)

"Depuis le début des manifestations, j’ai deux fois moins de clients", raconte Ken Liu, qui tient une petite boutique de vêtements en plein cœur d’un quartier prisé des touristes à Hong Kong, qui traverse une grave crise politique. Depuis deux mois, dans l’ancienne colonie britannique, les opposants au gouvernement pro-Pékin réclament davantage de démocratie.

Face à la violence de certaines manifestations, les touristes se sont faits plus rares dans la mégalopole. Ken Liu assure que son chiffre d'affaires a baissé de 30%, "mais je refuse de me plaindre". "Je soutiens le mouvement car je veux le meilleur pour Hong Kong", précise-t-il.

Chambres vides dans les hôtels

Cette mobilisation du peuple, qui pourrait avoir de graves conséquences économiques, n'impacte pas seulement les petits commerces. La restauration affiche également une fréquentation en berne et dans les hôtels, le taux d’occupation a chuté d’au moins 10% au mois de juillet.

D'après Ricky Chan, employé dans une agence de voyage, ce sont surtout les touristes chinois, en provenance de Chine continentale, qui se font plus rares. "L’instabilité leur fait peur. Ils craignent que les Hongkongais ne se comportent pas bien avec eux", analyse-t-il. Selon ce voyagiste, si le gouvernement ne répond pas aux demandes des manifestants, "la situation ne va faire qu’empirer". Les autorités hongkongaises sont alarmistes. Selon elles, le ralentissement économique est le pire enregistré par la région de Hong Kong depuis 2003.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Hong Kong

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.