Hong Kong : une grève générale paralyse la ville

Une grève générale inédite s'est déroulée à Hong Kong après deux mois de manifestations. Une journée minée par des violence et opération coup de poing dans les transports publics.

FRANCE 2

Une centaine de vols annulés. Hong Kong n'avait jamais connu de grève générale de son histoire. Les manifestants n'ont pas hésité à descendre dans le métro de l'ancienne colonie britannique pour empêcher ceux qui le souhaitent d'aller travailler. Infirmiers, fonctionnaires, enseignants, salariés... Tous âges confondus, ils étaient nombreux à défiler sur les places publiques de la ville.

"Obligé de prendre un congé pour manifester"

Peu sont les chanceux à voir leur entreprise supporter le mouvement, et les autoriser à manifester. "Pour la plupart d'entre nous, nous avons dû prendre un jour de congé, ou un congé maladie pour être ici", rapporte Co Sung, jeune banquière. Des rassemblements reposant principalement sur les réseaux sociaux - les syndicats pesant peu de poids à Hong Kong. Deux mois auparavant, les manifestants demandaient l'annulation du projet de loi sur l'extradition vers la Chine. Aujourd'hui, les revendications vont plus loin, souhaitant élire leurs propres représentants.

Le JT
Les autres sujets du JT
Les manifestants affrontent la police devant le Parlement, le 12 juin 2019, à Hong Kong.
Les manifestants affrontent la police devant le Parlement, le 12 juin 2019, à Hong Kong. (ANTHONY WALLACE / AFP)