Hong Kong : les liaisons avec l'aéroport réduites pour contrecarrer une action des manifestants

Le huitième aéroport international du monde a été plusieurs fois la cible des manifestants.

Des passagers arrivent à l\'aéroport de Hong Kong, le 14 août 2019.
Des passagers arrivent à l'aéroport de Hong Kong, le 14 août 2019. (PHILIP FONG / AFP)

Les autorités ont pris les devants. Hong Kong a réduit, dimanche 22 septembre, les liaisons ferroviaires et routières avec l'aéroport et renforcé les contrôles de police. Objectif : faire échouer une action des manifestants prodémocratie visant à perturber le fonctionnement de l'aéroport.

En effet, le huitième aéroport international du monde a été plusieurs fois la cible des manifestants qui dénoncent le recul des libertés et les ingérences de Pékin dans les affaires de sa région semi-autonome.

Les forums de messagerie utilisés par le mouvement de contestation ont invité les manifestants à "tester" les capacités de résistance de l'aéroport, en perturbant les liaisons ferroviaires et routières et en occupant les bâtiments. Afin d'éviter que les manifestants n'arrivent en trop grand nombre, la liaison ferroviaire express reliant l'aéroport au centre de Hong Kong s'arrête dans moins de gares et les liaisons en bus sont limitées. Le 7 septembre, la dernière action visant l'aéroport avait échoué en raison, notamment, du déploiement dissuasif d'un grand nombre de policiers.