DIRECT. Hong Kong : les vols devraient reprendre demain matin, à partir de 6 heures

Selon la police, près de 5 000 personnes prennent part à la manifestation dans l'aéroport pour protester contre le gouvernement local pro-Pékin. 

Des manifestants dans le hall de l\'aéroport de Hong Kong, le 12 août 2019. 
Des manifestants dans le hall de l'aéroport de Hong Kong, le 12 août 2019.  (VERNON YUEN / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Les manifestants pro-démocratie ne relâchent pas la pression. Les autorités de Hong Kong ont annoncé, lundi 12 août, l'annulation de tous les vols au départ et à l'arrivée de l'aéroport en raison de la manifestation en cours dans le terminal principal. "A l'exception des vols au départ dont l'enregistrement est terminé et des vols à l'arrivée qui sont déjà en route pour Hong Kong, tous les autres vols ont été annulés pour le reste de la journée", a annoncé l'autorité aéroportuaire dans un communiqué. Il s'agit d'un évènement majeur pour cet aéroport considéré comme le huitième plus grand au monde. Franceinfo suit la mobilisation des manifestants pro-démocratie en direct.

Un impressionnant sit-in a lieu, depuis vendredi, dans le principal terminal de l'aéroport. Selon la police, près de 5 000 manifestants se trouvent actuellement sur place pour demander la démission de Carrie Lam, la cheffe du gouvernement local pro-Pékin, et l'élection d'un successeur au suffrage universel direct.

 Il s'agit d'une décision majeure pour cet aéroport, considéré comme le huitième plus fréquenté au monde. 

Pansement à l'oeil droit. De nombreux manifestants ont décidé d'adopter ce signe distinctif pour marquer leur solidarité avec une jeune femme blessée par un tir de projectile en provenance des policiers.



Retrouvez ici l'intégralité de notre live #HONG_KONG

22h20 : "Nous appelons la Chine à être très prudente et très respectueuse dans la façon dont elle agit avec les gens qui ont des inquiétudes légitimes à Hong Kong."

Justin Trudeau s'est dit "extrêmement préoccupé" par la situation à Hong Kong : "Nous appelons à la paix, à l'ordre, au dialogue."

20h07 : Washington appelle "les parties à s'abstenir de toute violence" à Hong Kong. Sous couvert d'anonymat, un haut responsable de l'administration de Donald Trump a demandé de la retenue tout en appelant au respect des "différentes opinions politiques".

21h12 : A 20 heures, voici un nouveau point sur l'actualité :

• Trois enfants sont morts dans l'accident d'une vedette de plaisance au large d'Agon-Coutainville. Trois adultes, qui se trouvaient également à bord du bateau, sont choqués et légèrement blessés.

Le ministre américain de la Justice, William Barr, a indiqué avoir été informé "de graves irrégularités" à la prison fédérale où a été retrouvé mort samedi matin le financier Jeffrey Epstein. Franceinfo vous résume l'affaire dans cet article.

Washington refusera la nationalité américaine aux immigrés bénéficiant d'aides publiques. Les immigrants qui seront jugés susceptibles de devenir des "charges pour la société" se verront refuser l'accès au territoire et les immigrés qui sont déjà aux Etats-Unis n'auront plus le droit à la carte verte, le fameux permis de séjour américain.

• L'aéroport de Hong Kong a pris la décision d'annuler tous ses vols après que des milliers de manifestants pro-démocratie ont envahi le hall des arrivées. De son côté, Pékin muscle son discours et affirme voir dans leur mouvement "des signes de terrorisme".

21h08 : La manifestation se poursuit à Hong Kong, où l'aéroport a décidé aujourd'hui d'annuler tous ses vols après que des milliers de manifestants pro-démocratie ont envahi le hall des arrivées. La mobilisation donne parfois des scènes insolites, comme ces deux manifestants qui partagent un moment dans une station de métro après des tirs de gaz lacrymogène par la police.



(REUTERS/James Pomfret)

18h10 : On fait le point sur l'actualité à 18h :

Le ministre américain de la Justice, William Barr, a indiqué avoir été informé "de graves irrégularités" à la prison fédérale où a été retrouvé mort samedi matin le financier Jeffrey Epstein. Franceinfo vous résume l'affaire dans cet article.

Washington refusera la nationalité américaine aux immigrés bénéficiant d'aides publiques. Les immigrants qui seront jugés susceptibles de devenir des "charges pour la société" se verront refuser l'accès au territoire et les immigrés qui sont déjà aux Etats-Unis, n'auront plus le droit à la carte verte, le fameux permis de séjour américain.

• L'aéroport de Hong Kong a pris la décision d'annuler tous ses vols après que des milliers de manifestants pro-démocratie ont envahi le hall des arrivées. De son côté, Pékin muscle son discours et affirme voir dans leur mouvement "des signes de terrorisme".

• Les sénateurs italiens doivent prendre une première décision sur l'avenir du gouvernement de Giuseppe Conte, à l'agonie depuis que le ministre de l'Intérieur et chef de la Ligue (extrême droite), Matteo Salvini, a décrété la fin de la coalition et réclamé des élections législatives anticipées à l'automne.

17h20 : Les murs de l'aéroport de Hong Kong sont recouverts d'affiches, de dépliants et de dessins. Certains annoncent des manifestations à venir, d'autres des critiques sur les autorités. Beaucoup encouragent l'unité et l'endurance.



(VIVEK PRAKASH / AFP)


16h47 : Selon la correspondante de l'AFP sur place, des manifestants sont toujours présents à l'intérieur de l'aéroport de Hong Kong. Les magasins du hall ont tous fermé en début d'après-midi. Des volontaires sont passés dans la foule pour distribuer de l'eau et de la nourriture aux manifestants.

16h43 : Quel est le profil des manifestants hongkongais ? Selon une enquête citée par le South China Morning Post, près de 75% des manifestants qui sont descendus dans les rues au cours des dernières semaines ont fait des études supérieures et près de 60% ont moins de 30 ans.

19h31 : Il y a deux semaines, l'armée chinoise avait déjà diffusé une vidéo de propagande menaçante pour les protestataires hongkongais. On y voyait des blindés, des matraques et des canons à eau face à des manifestants qui finissent menottés, le tout sur une musique très martiale.

Capture d\'écran de la vidéo diffusée par l\'Armée populaire de libération (APL) mercredi 31 juillet.


(CHINA'S PEOPLE'S LIBERATION ARMY / AFP)

14h52 : Deux médias publics, le Quotidien du peuple et le Global Times, émanations directes du Parti communiste chinois, ont diffusé une vidéo censée représenter des blindés de transport de troupes se dirigeant vers Shenzhen, la métropole située aux portes de Hong Kong. La vingtaine de véhicules de la police militaire "se préparent à des exercices de grande ampleur", a indiqué le Global Times.

17h48 : On fait le point sur l'actu en ce début d'après-midi :

• L'aéroport de Hong Kong a pris la décision rarissime d'annuler tous ses vols après que des milliers de manifestants ont envahi son hall des arrivées pour protester contre les violences policières lors des manifestations pro-démocratiques. Toutes les informations sont à retrouver dans notre direct.

• Deux ministres français demandent l'ouverture d'une enquête en France après les remous provoqués par l'affaire Epstein, du nom du milliardaire américain accusé d'exploitation sexuelle de mineures et retrouvé mort dans sa cellule, samedi.

• La police norvégienne retient les qualifications d'"acte terroriste" et d'"homicide" contre un jeune homme suspecté d'avoir tiré samedi dans une mosquée des environs d'Oslo et d'avoir également tué sa demi-sœur. Des accusations que le suspect rejette.

• La France a-t-elle procédé au transfèrement de onze jihadistes entre la Syrie et l'Irak début janvier ? Paris a toujours nié une quelconque implication dans ce dossier, mais l'ONU soupçonne le contraire, dans une lettre officielle envoyée au Premier ministre, Edouard Philippe.

17h34 : Selon le South China Morning Post, l'aéroport de Hong Kong fait savoir que les vols devraient reprendre à 6 heures demain matin, après que plus de 180 vols ont été annulés. Il demande aux voyageurs de ne pas se rendre à l'aéroport sans confirmation de leur vol. Plusieurs centaines de manifestants sont toujours à l'intérieur du bâtiment, mais beaucoup sont déjà repartis en bus, en train ou à pied.

13h17 : A l'aéroport de Hong Kong, sous la menace d'une intervention policière pour évacuer les manifestants, des contestataires donnent des informations aux voyageurs et touristes afin de les aider à prendre les transports en commun pour rejoindre la ville.



(REUTERS)

12h31 : Une journaliste du South China Morning Post a réussi à quitter l'aéroport via le train express qui relie l'aéroport à l'île de Hong Kong. Elle filme à travers la vitre les manifestants et passagers qui marchent le long de la route.

12h28 : Plus de 5 000 manifestants sont actuellement rassemblés à l'aéroport international de Hong Kong, a déclaré un responsable de la police. Selon ce dernier, les autorités aéroportuaires ont autorisé le rassemblement des manifestants dans les halls d'arrivée, mais les ont accusés de bloquer les départs.

12h18 : Voici un point sur l'actualité de ce lundi matin :

Tous les vols sont annulés aujourd'hui à l'aéroport de Hong Kong, au départ comme à l'arrivée. Les autorités aéroportuaires hongkongaises ont pris cette mesure alors que près de 5 000 manifestants pro-démocratie ont envahi le hall des arrivées. Suivez l'évolution de la situation en direct.

Marlène Schiappa, secrétaire d'Etat à l'Egalité entre les femmes et les hommes, et Adrien Taquet, secrétaire d'Etat chargé de la Protection de l'enfance, demandent l'ouverture d'une enquête pour faire "toute la lumière" sur les liens entre Jeffrey Epstein, milliardaire américain accusé d'exploitation sexuelle de mineures qui s'est suicidé samedi en prison, et la France.

"Neymar casse-toi." Le footballeur brésilien a fait l'objet de nombreuses insultes en tribunes de la part des supporters parisiens, hier soir au Parc des Princes.

11h49 : Alors que l'aéroport de Hong Kong est paralysé par une manifestation, la compagnie hongkongaise Cathay Pacific, sous pression de la Chine, met en garde ses salariés : ils pourront être licenciés s'ils "soutiennent ou participent aux manifestations illégales" en cours. Vendredi, la direction générale de l'aviation civile chinoise avait exigé de la compagnie les noms des personnels à bord de ses vols à destination de la Chine, ou qui traversent son espace aérien, ajoutant que les employés qui soutiennent le mouvement pro-démocratie ne seraient pas autorisés sur ces vols.

11h05 : "Les manifestants radicaux de Hong Kong ont à plusieurs reprises eu recours à des objets extrêmement dangereux afin d'attaquer des policiers, ce qui constitue déjà un crime grave et révèle de premiers signes de terrorisme."

Le discours des autorités chinoises se durcit encore vis-à-vis des manifestants, dont la mobilisation est comparée à du terrorisme. Des cocktails molotov ont été lancés en direction des policiers, selon un porte-parole des autorités.

11h02 : Selon la police, plus de 5 000 manifestants occupent en ce moment l'aéroport de Hong Kong. Les autorités aéroportuaires ont annulé tous les vols prévus aujourd'hui, dans le sens des arrivées ainsi que dans celui des départs.

10h58 : A Hong Kong, des journalistes et des militants partagent des images de l'occupation de l'aéroport. Les manifestants, qui ont envahi les lieux pacifiquement, portent souvent un pansement à l'œil droit, en solidarité avec une jeune femme blessée hier par un tir de projectile en provenance des policiers.

10h34 : Tous les vols sont annulés pour la journée à l'aéroport de Hong Kong, au départ comme à l'arrivée. Les autorités aéroportuaires hongkongaises ont pris cette mesure alors qu'une manifestation est en cours dans le hall des arrivées. Seuls pourront se poser les avions déjà en route vers l'île.

11h05 : Les manifestants espèrent un million de personnes à l'aéroport de Hong Kong. Après de violents heurts ce week-end entre civils et policiers, l'occupation du lieu a repris de plus belle. Les manifestants se mobilisent cette fois également en soutien d'une jeune femme qui risque de perdre son œil droit après avoir reçu un projectile tiré par la police. Une journaliste sur place tweete une vidéo qui permet de se faire une idée de l'affluence.