Hong Kong : le gouvernement recule face aux manifestants

À Hong Kong (Chine), l'examen en deuxième lecture du projet de loi sur l'extradition a été reporté mercredi 12 juin.

France 2

Il fait une chaleur étouffante à Hong Kong (Chine) mercredi 12 juin et il y a déjà des dizaines de milliers de manifestants devant le siège du parlement local ce matin. Ils craignent le fameux projet de loi sur l'extradition, qui est très controversé. Le face à face dure plusieurs semaines, mais la tension continue de monter. Toutefois, le gouvernement a procédé à un recul.  

Le projet de loi reporté

Le projet de loi vient d'être reporté, mais l'exécutif local, dirigé par Carrie Lam, et le parlement local pro-Pékin, on fait savoir qu'ils ne plieront pas, annonce le correspondant de France 2 en Asie Arnauld Miguet ce matin depuis Hong Kong. L'île a été rétrocédée à la Chine en 1997 et, depuis, Pékin tente peu à peu d'étendre son influence sur la région administrative spéciale de Hong Kong, en tentant de rogner sa semi-autonomie. C'est cette politique menée par le Parti communiste chinois qui est aussi visée par les manifestants.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des manifestants occupent deux artères principales de Hong Kong près du siège du gouvernement, le 12 juin 2019.
Des manifestants occupent deux artères principales de Hong Kong près du siège du gouvernement, le 12 juin 2019. (ANTHONY WALLACE / AFP)