Hong Kong : la crise s'aggrave

La Chine menace d'intervenir à Hong Kong, pour ramener l'ordre à la suite de manifestations. L'aéroport de l’île a été fermé lundi 12 et mardi 13 août, à cause de la présence de centaines de manifestants.

France 2

Une colonne de blindés chinois qui roulent vers Shenzen, à la frontière avec Hong Kong. Ces images diffusées par les médias officiels chinois sont la réponse de la Chine, qui accentue encore un peu plus la pression sur la province semi-autonome. Après deux jours de blocages, les vols au départ de Hong Kong ont repris normalement mercredi dans l'aéroport international le plus fréquenté du monde.  

Affrontements violents

Pendant deux jours, il a été le théâtre d'affrontements entre militants pro-démocratie et forces de l'ordre. Hier, un policier a dû sortir son arme pour se défendre et plusieurs personnes ont été blessées, dont un homme, évacué en ambulance après avoir été passé à tabac par un groupe d'individus l'accusant d'être un espion. Signe de la grande confusion qui règne à Hong Kong depuis mars dernier, la région connaît sa plus grande crise politique depuis son indépendance en 1997.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des manifestants, dans les rues de Hong Kong, le 11 août 2019.
Des manifestants, dans les rues de Hong Kong, le 11 août 2019. (EMILIO NAVAS / MAXPPP)