Hong Kong: l'aéroport occupé pour protester contre les violences policières.

Les manifestants à Hong Kong réclament également la démission de la chef du gouvernement local. Fait rarissime, tous les vols ont été annulés.

france 3

C'est une vague sombre et cagoulée qui s'engouffre dans ce terminal de l'aéroport d'Hong Kong, ce territoire de Chine. Depuis ce matin, les manifestants bloquent le trafic aérien, obligeant les touristes malchanceux à prendre leur mal en patience. "On ne s'attendait pas à être bloqué ici. Mais c'est normal de se battre pour ses droits", reconnaît cette voyageuse.

L'aéroport, un lieu symbolique

Le choix du lieu n'est pas anodin. En s'en prenant à l'aéroport, le mouvement hongkongais souhaitait frapper fort en envahissant un lieu symbolique et international. Ils y dénoncent les violences policières et le manque de démocratie. "Hong Kong vient de vivre le weekend le plus sombre de son histoire contemporaine.[...] Les manifestants sont traités comme des cafards par la police", s'insurge Caterina Ko, porte-parole du Mouvement citoyen hongkongais.
Après plusieurs jours de tensions avec les policiers, les manifestants sont qualifiés de "terroristes" par Pékin. Si le trafic doit reprendre demain, mardi 13 août, les manifestants devraient toujours occuper l'aéroport dans la soirée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des manifestants dans le hall de l\'aéroport de Hong Kong, le 12 août 2019. 
Des manifestants dans le hall de l'aéroport de Hong Kong, le 12 août 2019.  (VERNON YUEN / AFP)