Hong Kong : des manifestations contre la loi sur la sécurité

Dans le pays, les affrontements entre les défenseurs de l'ordre et ceux de la démocratie ont recommencé. Ils étaient dans la rue contre la loi de sécurité nationale. Le projet de loi a été présenté au Parlement chinois dimanche 24 mai.

Les rues de Hong Kong envahies de manifestants favorables à la démocratie. Parapluies à la main, ils se protègent des tirs de police. Les gaz lacrymogènes enfument des rues entières, mais la contestation résiste. Avec un haut-parleur, un policier rappelle que les rassemblements de plus de huit personnes sont interdits. Des scènes qui font penser aux rassemblements de novembre dernier. Pendant six mois, des manifestations quasi quotidiennes avaient eu lieu en fin d'année. Ces derniers jours, c'est une loi de Pékin, jugée liberticide, qui ravive les tensions dans ce territoire semi-autonome chinois. "Nous sommes en colère parce qu'on nous a promis un pays et deux systèmes, mais depuis la loi d'extradition, le gouvernement teste les habitants de Hong Kong pour les pousser à bout", clame une femme.

"Nous devons continuer à nous battre"

Le texte vise à interdire la trahison et la sédition. "Nous devons continuer à nous battre contre cette loi sur la sécurité nationale afin de pousser le gouvernement à la repousser", explique Joshua Wang, le leader de la contestation. Face à la violence, certains se réfugient dans les magasins. Le gouvernement a bien tenté de calmer le jeu et dénonce la mise en danger de la sécurité nationale. Il a appelé à une application sans délai de cette loi.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un opposant à l\'influence de Pékin porte une pancarte invitant à \"libérer\" Hong Kong, dimanche 24 mai 2020, dans le centre de l\'île de Hong Kong.
Un opposant à l'influence de Pékin porte une pancarte invitant à "libérer" Hong Kong, dimanche 24 mai 2020, dans le centre de l'île de Hong Kong. (ANTHONY WALLACE / AFP)