Manifestations, grève et blocage du métro plongent Hong Kong dans la paralysie

Un appel à la grève générale et la mobilisation de nombreux protestataires poursuivent les actions du week-end, marqué par de grandes mobilisations, et visent à accroître la pression sur les autorités pro-Pékin.  

Des manifestants lors de la grève générale à Hong Kong, le 5 août 2019. 
Des manifestants lors de la grève générale à Hong Kong, le 5 août 2019.  (ISAAC LAWRENCE / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Nouvelles échauffourées, grève générale et blocage du métro ont plongé lundi 5 août Hong Kong dans le chaos, les autorités accusant les manifestants de vouloir "détruire" le territoire semi-autonome et la vie de ses habitants. En vertu du principe "Un pays, deux systèmes", Hong Kong jouit jusqu'en 2047 de libertés inconnues dans le reste du pays. Mais de plus en plus de voix s'inquiètent de voir Pékin bafouer cet accord et accroître sa mainmise.

La cheffe de l'exécutif hongkongais pro-Pékin, Carrie Lam, est sortie de sa réserve lors d'une rare conférence de presse pour accuser les protestataires de "détruire" la vie des Hongkongais. Elle a également déclaré que les récentes manifestations entraînent la ville au bord d'une "situation extrêmement dangereuse"Les manifestants ont, à plusieurs reprises, réclamé sa démission. 

Plus de 160 vols ont été annulés à l'aéroport de Hong Kong, l'un des plus actifs au monde, alors que les autorités du transport aérien mettaient les passagers en garde contre de possibles perturbations.

Deux mois de tensions. C'est un projet de loi controversé, lié à l'autorisation des extraditions vers la Chine qui a mis le feu aux poudres. Le texte a depuis été suspendu, mais le mouvement de contestation s'est élargi à des revendications en matière de démocratie et à la dénonciation d'un recul des libertés à Hong Kong. 

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #HONGKONG

20h07 : Il est 20 heures, l'heure de dîner mais aussi de faire un nouveau point sur l'actualité :

• L'attaque perpétrée samedi par un tireur dans un centre commercial bondé d'El Paso (Texas) a fait 22 morts, selon un nouveau bilan donné par la police locale.

• Le président américain Donald Trump a appelé cet après-midi à davantage encadrer les ventes d'armes à feu, tout en suggérant de lier cette mesure à la réforme migratoire qu'il appelle de ses vœux. Il a également pour la première fois explicitement condamné le suprémacisme blanc.


• La mairie de Paris a annoncé une nouvelle phase de dépollution du parvis de la cathédrale et de ses environs. Elle doit débuter le 12 août et doit être terminée d'"ici la rentrée scolaire", a affirmé une adjointe à la mairie.

• C'était un jour de grève générale. De nouvelles échauffourées ont éclaté lors de manifestations à Hong Kong et plongé la ville dans le chaos. La contestation contre le projet de loi autorisant les extraditions vers le reste de la Chine dure maintenant depuis deux mois.

"Avec la poursuite des émissions de gaz à effet de serre et l'impact sur l'augmentation mondiale des températures, des records continueront à être battus." Le service européen Copernicus a annoncé aujourd'hui que le mois de juillet 2019 a été le mois le plus chaud jamais mesuré dans le monde.

19h55 : Il flotte un air de rébellion sur Hong Kong. Depuis début juin, les manifestations se multiplient pour s'opposer au projet de loi autorisant les extraditions vers le reste de la Chine. Dans cet article, nous revenons en images sur ces deux mois de contestation.


18h00 : Voici le point sur l'actualité à 18 heures :

Le président américain Donald Trump a appelé cet après-midi à davantage encadrer les ventes d'armes à feu, tout en suggérant de lier cette mesure à la réforme migratoire qu'il appelle de ses vœux, après deux fusillades ayant fait 29 victimes ce week-end aux Etats-Unis. Il a également pour la première fois explicitement condamné le suprémacisme blanc.

Nouvelles échauffourées, grève générale et blocage du métro ont plongé Hong Kong dans le chaos, les autorités accusant les manifestants de vouloir "détruire" le territoire semi-autonome et la vie de ses habitants.

• Selon les données du service européen Copernicus sur le changement climatique, le mois de juillet 2019 a été le mois le plus chaud jamais mesuré dans le monde, juste au dessus du précédent record de juillet 2016.

• Embarrassé dans l'affaire Geneviève Legay, Jean-Michel Prêtre, procureur de la République de Nice, doit être prochainement muté, a appris franceinfo.

15h14 : La nuit est désormais tombée à Hong Kong, mais la situation reste toujours aussi tendue. Dans le quartier commerçant de Sham Shui Po, la police a fait usage de gaz lacrymogènes, tandis que dans la zone urbaine de North Point, une bagarre a éclaté entre manifestants et des personnes encore non identifiées.

13h58 : Voici le point sur l'actualité :

Donald Trump, qui doit s'exprimer dans l'après-midi après un week-end de fusillades meurtrières, propose de davantage encadrer les ventes d'armes à feu aux Etats-Unis, tout en suggérant de lier cette mesure à la réforme migratoire qu'il appelle de ses vœux.

Nouvelles échauffourées, grève générale et blocage du métro ont plongé aujourd'hui Hong Kong dans le chaos, les autorités accusant les manifestants de vouloir "détruire" le territoire semi-autonome et la vie de ses habitants.

• Le mois de juillet 2019, marqué par une canicule exceptionnelle en Europe, a été le mois le plus chaud jamais mesuré dans le monde, juste au-dessus du mois de juillet 2016, selon les données du service européen Copernicus sur le changement climatique.

• Après le départ en mission de son nouveau bateau de sauvetage, l'Ocean Viking, SOS Méditerranée a réclamé "un mécanisme prévisible et coordonné" pour l'accueil des navires secourant des migrants en Méditerranée.

13h12 : Bonjour @Mango et merci pour votre question. Sauf erreur de ma part, la seule prise de position du Quai d'Orsay sur le sujet remonte à plus d'un mois. Interrogé sur le rôle de la France et de l'Union européenne pour "apaiser la crise" à Hong Kong, le ministère des Affaires étrangères s'était contenté de dire sa "préoccupation face aux violences", et avait appelé "à la mise en place d’un dialogue sincère sur le fondement du principe 'un pays, deux systèmes', garant du respect de l'Etat de droit, en particulier de l'autonomie et de l'indépendance de la justice".

13h08 : Le gouvernement français s’est-il exprimé sur les manifestations à Hong Kong ?Merci

13h04 : Le soleil commence à se coucher à Hong Kong, et la situation reste tendue. Les autorités ont tiré plusieurs grenades lacrymogènes pour tenter de déloger les manifestants pro-démocratie qui tentent de couper la circulation sur une des plus grandes routes de l'île.

12h05 : A la mi-journée, voici ce qu'il faut retenir de l'actualité de ce lundi :

• L'exécutif hongkongais a accusé les manifestants de chercher à "renverser" le pouvoir, en cette journée de mobilisation marquée par un appel à la grève générale et de nombreuses perturbations dans les transports.

• Le gouvernement indien a annoncé la révocation de l'autonomie constitutionnelle du Cachemire, en proie à une insurrection séparatiste. Une décision jugée "illégale" par le Pakistan voisin, qui revendique la région.

• Donald Trump doit s'adresser à la nation, cet après-midi, après un week-end marqué par deux fusillades meurtrières à El Paso et à Dayton. Hier, il a mis ces drames sur le compte "d'un problème de maladie mentale".

• Après le départ en mission de son nouveau bateau de sauvetage, l'Ocean Viking, SOS Méditerranée a réclamé "un mécanisme prévisible et coordonné" pour l'accueil des navires secourant des migrants en Méditerranée.

11h08 : Tandis que des manifestants bloquent de nombreux secteurs de la ville, la police dresse un bilan de son action depuis le début du mouvement en juin : 420 arrestations, 1 000 tirs de lacrymogène et 310 tirs de type LBD.

09h24 : Comment bloquer la circulation à Hong Kong ? En faisant des allers-retours sur les passages piétons, comme l'a remarqué une journaliste locale. Une autre vidéo, très partagée, montre des voitures tourner en continu sur un rond-point.

09h17 : On retourne à Hong Kong, où la mobilisation se poursuit, avec sept points de manifestation contre le gouvernement. Des affrontements ont déjà eu lieu avec la police.

09h09 : Faisons une petite pause dans ce direct, avec l'essentiel de l'actualité :

• Métro bloqué, vols annulés, manifestations... Un appel à la grève générale a été lancé à Hong Kong, à l'initiative des manifestants mobilisés depuis plusieurs semaines. Ils veulent "renverser Hong Kong", dénonce l'exécutif local.

• Après la mort de 29 personnes dans deux fusillades à El Paso et à Dayton, Donald Trump estime que ces drames relèvent "d'un problème de maladie mentale". "Peut-être qu'on peut faire davantage" contre les tueries, suggère-t-il.

• Le gouvernement indien annonce la révocation de l'autonomie constitutionnelle du Cachemire, région en proie à une insurrection séparatiste, où des dizaines de milliers de soldats supplémentaires ont été déployés ces derniers jours.

• Après sa traversée de la Manche à bord de son Flyboard Air, Franky Zapata dénonce "des critiques non fondées" sur l'utilisation de kérosène et promet "des produits 100% renouvelables" dans "quelques mois".

06h40 : Selon notre journaliste sur place, Arnaud Miguet, cette grève générale "serait la plus importante depuis au moins 50 ans" à Hong Kong.




06h32 : Le gouvernement local promet d'être "ferme pour maintenir la loi et l'ordre". Selon lui, la grève générale risque d'aggraver les difficultés économiques de Hong Kong, dont la croissance a ralenti depuis le début de l'année.

06h31 : L'action coup de poing dans le métro hongkongais a pour effet de paralyser le trafic, alors que des files d'attente de milliers d'usagers se forment dans les couloirs et aux abords des stations. Par ailleurs, des rassemblements et des manifestations sont prévus dans plusieurs quartiers de la ville.

06h28 : Photos of police removing fire extinguishers stuck in-between the trains and platforms placed by protesters at Lai King station, protesters putting them back and the standoff between the two



06h28 : Autre technique pour bloquer le métro : coincer des extincteurs entre le quai et la rame en station.

06h26 : Aux premières heures de la grève générale, des protestataires sont descendus dans plusieurs stations clés du réseau hongkongais, à l'heure de pointe, pour bloquer les portes des métros et empêcher les trains de partir.





(ANTHONY WALLACE / AFP - KIM KYUNG HOON / REUTERS)

08h17 : "J'ose affirmer que cela vise à renverser Hong Kong, à détruire complètement la précieuse vie de plus de 7 millions de personnes."

Lors d'une rare conférence de presse, Carrie Lam accuse les manifestants de pousser la ville "au bord d'une situation très dangereuse".




(ANTHONY WALLACE / AFP)

08h26 : Voici les premiers titres de ce lundi 5 août :

• Plus de 100 vols annulés, métro bloqué... Une grève générale a débuté à Hong Kong, à l'initiative des manifestants prodémocratie mobilisés depuis plusieurs semaines. Ils veulent "renverser Hong Kong", dénonce l'exécutif local.

• Après la mort de 29 personnes dans deux fusillades à El Paso et à Dayton, Donald Trump estime que ces drames relèvent "d'un problème de maladie mentale". "Peut-être qu'on peut faire davantage" contre les tueries, suggère-t-il.

• Objectif "zéro plastique rejeté en mer d'ici 2025". La secrétaire d'Etat à la Transition écologique, Brune Poirson, se rend dans le Var, aujourd'hui, pour dévoiler une charte accordée aux villes s'engageant contre la pollution des plages.

• Après l'Aquarius, place à l'Ocean Viking. Le nouveau bateau affrété par SOS Méditerranée et Médecins sans frontières a quitté le port de Marseille, hier soir, pour sa première mission de sauvetage de migrants au large de la Libye.