Explosions à Tianjin : qui est Ruihai Logistics, l'entreprise pointée du doigt par la police ?

D'après les autorités locales, l'incendie qui a entraîné la série d'explosions s'est déclaré dans un entrepôt de cette société de transport de produits dangereux.

Une vue du port de Tianjin, le 1er janvier 2015. 
Une vue du port de Tianjin, le 1er janvier 2015.  (ZHANG CHENLIN / XINHUA)

Elle est au centre de l'attention après les deux explosions qui ont secoué la ville de Tianjin (Chine), mercredi 12 août. L'entreprise Ruihai Logistics est propriétaire de l'entrepôt où s'est déclaré, selon la police locale, l'incendie à l'origine de l'accident. Les autorités chinoises s'intéressent de près à cette société qui assure le transport de marchandises dangereuses. En outre, selon les médias locaux, plusieurs de ses cadres ont été arrêtés par la police.

Un énorme volume de marchandises transportées

Les locaux de Ruihai Logistics font 46 000 m², d'après Reuters (en anglais). Ils abritent des entrepôts dans lesquels sont stockés des matières dangereuses. Les produits arrivent par bateau, par route ou par fret. Chaque année, l'entreprise assure le transit d'un million de tonnes de marchandises et ses revenus annuels atteignent 30 millions de yuans, soit 4,2 millions d'euros. L'entreprise emploie par ailleurs près de 70 personnes, précise 20 Minutes

Des problèmes de sécurité déjà constatés

Fondée en 2011, la société Ruihai Logistics aurait déjà été épinglée par les autorités du pays pour des problèmes de sécurité. En 2013, des inspecteurs ont constaté que les normes d'emballage n'avaient pas été respectées par les propriétaires du site. "Sur les 4 235 conteneurs qui ont été contrôlés, cinq ne répondaient pas aux exigences des inspecteurs", indiquait alors l'administration chargée de la sécurité maritime à Tianjin, citée par l'agence Reuters. Mais l'élément déclencheur de l'incendie puis des explosions n'est toutefois pas connu à l'heure actuelle. 

La réglementation contournée pour limiter les coûts

L'enquête débute en Chine pour déterminer les causes de l'accident. Le président du pays Xi Jinping a annoncé que les autorités feraient preuve de fermeté. Il a assuré que des sanctions sévères seraient prises si des manquements étaient découverts. Les autorités chinoises ont des difficultés à faire respecter les normes de sécurité dans les sites industriels. Certains propriétaires de ces sites ne respectent pas la règlementation pour limiter les coûts. Ils payeraient même des inspecteurs corrompus pour échapper à toute sanction, rapporte Le Monde