Cyanure à Tianjin : "Ce stockage avait été autorisé par les autorités"

À Tianjin, les opérations de nettoyage de la zone ont commencé, mais s'annoncent compliquées. 

FRANCE 3

Cinq jours après la catastrophe, protégés par des combinaisons étanches, des militaires spécialisés dans la guerre chimique effectuent des prélèvements à Tianjin ce lundi 17 août. "On ramasse des débris. Après nos experts vont les analyser pour déterminer leurs composants", explique l'un d'entre eux. Sur le site dévasté, ils recherchent des traces de cyanure de sodium dont l'inhalation ou le contact avec la peau peut provoquer la mort. Il y avait là 700 tonnes. "Ce stockage avait été approuvé et autorisé par les autorités", assure Zhi Qunshen, directeur général de l'entreprise Hebei Chengxin.

6 300 riverains évacués

De leur côté, de nombreux habitants sont plus que remontés. Ils sont parfois sans nouvelles de leurs proches. Dans le centre de Tianjin, ils étaient plusieurs centaines à manifester lundi matin. Des quartiers entiers de la ville sont désormais inhabitables. Au moins 6 300 riverains de la zone portuaire ont été évacués.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un soldat fouille les décombres de l\'entrepôt qui a explosé à Tianjin (Chine), le 15 août 2015.
Un soldat fouille les décombres de l'entrepôt qui a explosé à Tianjin (Chine), le 15 août 2015. (WANG HAOBO / XINHUA / AFP)