Cet article date de plus de huit ans.

Dans la ville du Sichuan où les Tibétains s'immolent par le feu

Un journaliste du quotidien britannique The Guardian s'est introduit dans la ville d'Aba (Ngaba en tibétain) au Sichuan (centre de la Chine). Totalement fermée aux étrangers, la cité est très étroitement contrôlée par les autorités chinoises. Motif : c'est là que plusieurs religieux tibétains, moines et nonnes, se sont immolés par le feu pour protester contre la répression chinoise.
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié Mis à jour
Temps de lecture : < 1 min.
Forces chinoises déployées en nombre dans la ville tibétaine d'Aba au Sichuan (DR - The Guardian - Youtube)

Une vingtaine d'immolations, selon des associations tibétaines, ont eu lieu récemment dans le monastère de Kirti.

Pour tenter de mettre fin à ce mouvement, les autorités de Pékin déploient des mesures de sécurité considérables.


The Guardian, Youtube, 12-2-2012 (en anglais)

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.