Covid-19 : trois ans après son instauration, la Chine lève la quarantaine pour les voyageurs internationaux

Initialement de trois semaines, la durée de la quarantaine imposée à toutes les personnes arrivant de l'étranger avait déjà été ramenée à une semaine au cours de l'été 2022, puis à cinq jours en novembre.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une passagère passe la douane après son arrivée à l'aéroport international de Hangzhou Xiaoshan, dans la province chinoise du Zhejiang (est), le 8 janvier 2023. (AFP)

Changement d'époque. Après trois années de restrictions sanitaires parmi les plus draconiennes au monde, la Chine lève, dimanche 8 janvier, la quarantaine obligatoire pour les voyageurs en provenance de l'étranger. Une mesure qui intervient paradoxalement au moment où le pays est confronté, chez lui, à une flambée des cas de Covid-19.

Cette décision est le dernier acte du démantèlement des mesures très strictes prises par Pékin pour tenter d'endiguer la pandémie depuis 2020, et qui avaient fini par déclencher des manifestations dans tout le pays.

Initialement de trois semaines, la durée de la quarantaine imposée à toutes les personnes arrivant de l'étranger avait déjà été ramenée à une semaine pendant l'été 2022, puis à cinq jours en novembre. L'annonce, en décembre, de la disparition de la quarantaine a incité les Chinois à effectuer en nombre des projets de voyages à l'étranger, avec une augmentation spectaculaire du trafic sur les sites de réservations.

L'afflux de touristes chinois inquiète, au moment où les contaminations explosent

Mais la perspective d'un afflux massif de touristes chinois a incité plus d'une dizaine de pays à exiger des tests de dépistage aux voyageurs en provenance de Chine, où le nombre de contaminations a explosé depuis le soudain allègement des mesures sanitaires.

A l'issue d'une réunion de crise des experts de l'Union européenne mercredi, les Etats membres ont été "fortement encouragés" à dépister les visiteurs en provenance du pays le plus peuplé du monde. Et les Pays-Bas et le Portugal sont devenus vendredi les derniers pays en date à réclamer des passagers en provenance de Chine qu'ils présentent un test Covid-19 négatif à leur arrivée.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Chine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.