Chine : une partie des 80 000 touristes coincés sur l'île de Hainan sont autorisés à partir, à condition de présenter deux tests négatifs

Surnommée "le Hawaï chinois" et populaire auprès des surfeurs, l'île est confrontée à son pire rebond de cas en deux ans, avec plus de 1 500 personnes testées positives entre le 1er et 9 août dans la cité balnéaire de Sanya, selon les chiffres officiels.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des touristes passent par les formalités avant le départ à l'aéroport de Sanya Phoenix, sur l'île de Hainan (Chine), le 9 août 2022. (STR / AFP)

Une partie des quelque 80 000 touristes coincés sur l'île tropicale de Hainan, au sud de la Chine, en raison d'un foyer de Covid-19 pourront partir dans les prochains jours, ont annoncé mardi 9 août les autorités. D'autres devront encore patienter. "Les touristes en voyage organisé se trouvant dans des zones où il n'y a pas eu de cas (...) seront autorisés à partir après avoir eu deux tests négatifs en 48 heures", précisent les autorités sanitaires locales. 

Les voyageurs se trouvant dans des zones avec un faible nombre de cas pourront, eux quitter l'île s'ils ont été testés trois fois négatifs en 72 heures et ne présentent aucun symptôme. Mais ceux étant dans des zones avec davantage de cas devront attendre que la situation sanitaire s'améliore. Les touristes devaient initialement présenter cinq tests PCR négatifs au cours des sept derniers jours.

Bars fermés, supermarchés ouverts

Les hôtels de la cité balnéaire de Sanya doivent réduire leurs prix de 50% jusqu'à la levée des restrictions, ont décrété les autorités samedi. Bars, karaokés, spas et autres lieux publics de divertissement sont fermés depuis début août, mais les services essentiels comme les supermarchés et les pharmacies restent ouverts.

Entre le 1er et le 9 août, plus de 1 500 personnes ont été testées positives dans la cité balnéaire de Sanya, selon les chiffres officiels. Tous les vols au départ de cette île, surnommée "le Hawaï chinois", ont ensuite été annulés. La Chine est la seule grande économie qui continue d'appliquer une stratégie zéro Covid, imposant des confinements et de longues quarantaines qui pénalisent le tourisme local.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Chine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.