Cet article date de plus d'un an.

Chine : trente ans après, un enlèvement d'enfant résolu grâce à la reconnaissance faciale

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Chine : trente ans après, un enlèvement d'enfant résolu grâce à la reconnaissance faciale
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

En Chine, 32 ans après sa disparition, des parents ont pu retrouver leur fils, âgé de deux ans lors de son enlèvement en 1988, grâce à la reconnaissance faciale. 

En quelques pas, une famille chinoise franchit les années de séparation. La dernière fois que les parents ont serré leur fils dans les bras, il n’avait que deux ans. Aujourd’hui, il en a 32. "Merci de m’avoir cherché pendant 30 ans. Sinon je n’aurais jamais su que j’avais une mère", dit-il, ému. Des retrouvailles inespérées avec ses parents biologiques. Mao Yin avait été kidnappé en 1988, devant un hôtel de la ville de Xi’an, avant d'être vendu à un couple sans enfant. 

Un fléau pour le pays 

En avril 2020, un témoignage a permis de relancer l’enquête, sans permettre toutefois de mettre la main sur Mao Yin. La police a alors vieilli artificiellement une photo d’enfance de Mao Yin, puis, grâce à la technologie de reconnaissance faciale, l'a comparée à la base de données nationale de photos d’identité, et ainsi retrouvé la trace du jeune homme. En Chine, les enlèvements d’enfants sont un fléau, et très peu de cas sont résolus chaque année. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Chine

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.