Chine : le bus du futur est né

Il enjambe les voitures pour éviter d'être coincé dans les embouteillages. Une équipe de France 2 vous le fait découvrir.

FRANCE 2

Le bus du futur est Chinois. Il a l'apparence d'un gros bateau et peut circuler au-dessus des voitures. Inauguré en Chine mardi, le "Straddling Bus", en français "bus chevauchant", ne va faire qu'une bouchée des bouchons. Monté sur des rails, cet engin électrique de deux mètres de haut, sept mètres de large et 60 mètres de long enjambe les véhicules qui passent comme sous un tunnel. Vitesse maximale : 60km/h. 

Une capacité de 400 passagers 

Ce n'est pas un bolide, mais il devrait permettre de limiter deux problèmes récurrents en Chine : les embouteillages et la pollution. Les Chinois découvrent ce drôle de bus pour la première fois. À l'intérieur, cela ressemble plus à un tramway : des barres pour s'accrocher, des sièges tout neufs, et une capacité d'accueil de 400 passagers. Ce véhicule coûte 60 millions d'euros, soit 10 fois moins que la construction d'une ligne de métro. Si les premiers tests en ville sont concluants, ces bus anti-bouchons devraient entrer en circulation au début de l'année prochaine.
 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le bus TEB-1 a été testé sur une piste dans la ville de Qinhuangdao (Chine), le 2 août 2016. 
Le bus TEB-1 a été testé sur une piste dans la ville de Qinhuangdao (Chine), le 2 août 2016.  (LUO XIAOGUANG / NURPHOTO)