Chine : l'art du bonsaï, une tradition à part

Publié
Durée de la vidéo : 5 min.
Le bonsaï, un nom japonais pour un art venu en Chine
France 2
Article rédigé par
A. Miguet, G. Caron, A.Cao - France 2
France Télévisions

Le bonsaï est un arbre miniature très résistant et qui peut se vendre à prix d’or : jusqu’à 800 000 euros pour un modèle. Cette tradition viendrait de Chine, où le bonsaï se nomme "penjing", ou "paysage en pot". 

Le jardin botanique de Shanghai, en Chine, collectionne plus de 7 000 bonsaïs, la plus importante collection du pays. Ces arbres miniatures mesurent entre 15 centimètres et 1,20 mètres. Les Chinois les nomment "penjing", littéralement "paysage en pot", car cette tradition serait originaire du pays : le dessin d'un arbre miniature a été retrouvé sur une peinture ancienne datant du VIIIe siècle.

"Briser une branche, c’est briser 50 ans de travail"

Ces arbres délicats ont séduit le monde entier. "Briser une branche d’un de ces arbres, c’est briser sa forme, et 50 ans de travail acharné", explique une employée du jardin. Il faut des années pour les façonner, c’est le travail des maîtres bonsaï. Les équipes de France Télévisions en ont rencontré un : il vend ses œuvres à des acheteurs venus du monde entier, et prêts à débourser jusqu’à 250 000 euros la pièce. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.