Chine : des difficultés à prévoir jusqu'au printemps 2022

Publié
testard
FRANCEINFO
Article rédigé par
P. Loison - franceinfo
France Télévisions

Hubert Testard, auteur du livre "Pandémie, le basculement du monde" aux éditions de l'Aube, est l'invité de franceinfo mardi 19 octobre.

Le coup de froid sur la croissance en Chine "est lié pour une bonne partie à des décisions gouvernementales de Pékin. La première est la politique de zéro tolérance. À chaque fois qu'il y a quelques dizaines de cas de coronavirus, on ferme tout un quartier ou toute une ville. Cette méthode radicale a un prix. La deuxième concerne l'immobilier. Le gouvernement est en train de parvenir à refroidir le marché, mais le géant Evergrande risque la faillite. La troisième raison est qu'une dizaine de provinces ne respectent pas les engagements climatiques pris par le pays pour cette année et des mesures ont été mises en œuvre de manière chaotique et brutale", explique Hubert Testard, spécialiste de l'Asie et des questions économiques.

Climat : la Chine "solide" sur ses engagements

À court terme, la Chine met de côté l'écologie "pour importer massivement du charbon pour que les Chinois puissent se chauffer cet hiver. À long terme, l'objectif climatique n'est pas remis en cause. Toutes les administrations travaillent à inverser la courbe des émissions avant 2030 et arriver à la neutralité carbone en 2060. Personne ne sait comment faire, mais tout le monde y travaille", souligne l'enseignant au collège des affaires internationales de Sciences Po.

Les difficultés chinoises, "qui vont impacter la croissance mondiale, devraient durer jusqu'au printemps 2022", conclut Hubert Testard, auteur du livre Pandémie, le basculement du monde.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.