"C'est mon troisième voyage" : le nombre de touristes chinois bondit en France après deux années de baisse

Les touristes chinois reviennent en France, la hausse est de 5 à 7% pour 2018. 

Des touristes chinois à Paris, en mai 2017. 
Des touristes chinois à Paris, en mai 2017.  (AURELIEN MORISSARD / MAXPPP)

Les touristes chinois sont de retour en France ! Après deux années marquées par les attentats et les agressions de groupes de touristes asiatiques, la fréquentation touristique repart à la hausse, portée notamment par la clientèle chinoise. Plus de deux millions de Chinois sont venus dans notre pays en 2017, et cette année, ils sont encore plus nombreux avec une hausse prévue entre 5 et 7%. 

La France première destination européenne 

Pour les Chinois, la France est la 7e destination mondiale derrière la Thaïlande, le Japon, l'Australie, Hong-Kong, la Corée-du-Sud et les États-Unis. C'est d'ailleurs le pays européen qui attire le plus ces vacanciers souvent dépensiers. Parmi les touristes qui viennent dans l'Hexagone, les Chinois sont ceux qui dépensent le plus, avec en moyenne 1 647 euros par personne, selon une étude de la banque de France. La plupart d'entre eux sont diplômés, viennent de grandes villes (Shangai, Pékin et Canton), et visitent en priorité Paris, la Côte d'Azur puis la région Auvergne-Rhône-Alpes. 

Demande de visa facilitée

Face à la concurrence des autres pays, la France a raccourci le délai d’obtention du visa touristique pour un Chinois à 48 heures, ce qui plaît beaucoup à Mme Li qui a déposé son dossier au centre des visas crée par la France à Pékin. "Ça n'a pas l'air compliqué d'avoir un visa. C'est mon troisième voyage ! Il y a une vingtaine d'années, j'étais déjà allée en Europe pour visiter la France et l'Italie. L'an dernier, je suis allée en Grande-Bretagne", raconte-t-elle. 

Des touristes en quête de luxe

La majorité des touristes chinois, environ 60 %, voyagent en groupe parce que beaucoup ne parlent pas l’anglais. Il existe un tourisme de luxe et depuis peu des jeunes voyagent avec leur sac à dos, c'est un nouveau phénomène. Zhang Rui, directeur de Utour, l'un des plus gros tour-opérateur chinois, explique que "la plupart des gens de la classe moyenne aiment dormir dans le meilleur hôtel possible dans le centre de Paris près du musée du Louvre". Une clientèle qui aime aussi "dîner sur les Champs-Élysées ou aller dans un café réputé de Paris", conclut-il.