Au casino, l’Asie joue et gagne gros

Chaque année de plus en plus riche, le continent asiatique voit sa passion pour le jeu se confirmer.

Macao, l'ancienne colonie portugaise rétrocédée à Pékin en 1999, est le seul endroit en Chine à autoriser les jeux d'argent, principale ressource de son économie.

Mais Singapour, les Philippines et le Vietnam sont eux aussi décidés à obtenir une part du gâteau et construisent à leur tour des ensembles luxueux comprenant casinos, hôtels, restaurants et boutiques haut de gamme.

«La croissance des casinos n'est plus réservée à la Chine. C'est un phénomène asiatique», assure Jonathan Galaviz, selon lequel le continent peut, dès 2012, devenir le premier marché mondial du jeu devant les Etats-Unis.

111
REUTERS/Bobby Yip
211
REUTERS / Ho Dennis
311
AFP/Kevin Lim
411
REUTERS/Vivek Prakash
511
AFP/ ALPHONSUS CHERN
611
AFP/Alphonsus Chern
711
AFP PHOTO / HOANG DINH Nam
811
AFP PHOTO / HOANG DINH Nam
911
AFP PHOTO / MIKE CLARKE
1011
AFP/GARDEL Bertrand
1111
AFP/Ben Simmons