Cet article date de plus de trois ans.

Aéroport de Toulouse : les Chinois souhaitent revendre leur part

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Aéroport de Toulouse : les Chinois souhaitent revendre leur part
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Après avoir acheté en 2015 49,9% du capital de l'aéroport de Toulouse (Haute-Garonne), les Chinois souhaitent revendre leur part pour 500 millions d'euros. 

À vendre, pour 500 millions d'euros. L'annonce n'est pas officielle, mais c'est le prix auquel les actionnaires chinois de l'aéroport de Toulouse (Haute-Garonne) voudraient vendre leur part. Ils détiennent 49,9% du capital. Ils avaient en 2015 déboursé plus de 300 millions d'euros. La plus-value serait de 192 millions. "Ce serait juste une affaire financière. La Cour des comptes, qui vient de rendre un rapport il y a deux ou trois mois, ne dit pas autre chose. Elle dit que le candidat n'a pas été bien choisi, qu'il était inexpérimenté, peu vertueux", dénonce la présidente du collectif contre la privatisation de l'aéroport.

Un aéroport stratégique

En quatre ans, les investisseurs chinois ont modernisé l'aéroport et créé de nouvelles zones commerciales. Avec plus de 9 millions de voyageurs transportés, la croissance est en hausse de 3,8% en 2018. Cet aéroport est stratégique, car il accueille aussi les vols d'essai d'Airbus. Les collectivités locales réclament que l'État s'engage définitivement à garder cet aéroport sous contrôle public. Le maire de Toulouse demande des explications aux investisseurs.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.