Cet article date de plus de huit ans.

Chine : l'ADN pour identifier les parents d'enfants enlevés

La police chinoise annonce avoir sauvé 89 enfants après avoir démantelé plusieurs réseaux de trafiquants dans neuf provinces. Des dizaines d'enfants qu'il va falloir identifier pour les rendre à leurs parents.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Capture d'écran Autre)

 Placés dans des maisons de repos, ces enfants enlevés
très jeunes ne peuvent pas donner les noms de leurs parents. La police va donc "prélever
l'ADN des enfants
" et tenter de les identifier "grâce à une base de
données génétiques nationale mise en place pour la lutte contre les trafics."  

Le trafic d'enfants en
Chine est l'un des effets pervers de la politique  de
"l'enfant unique "
.  Un bébé
garçon acheté 30.000 yuans (3.640 euros) dans les provinces pauvres comme le Yunnan peut
être revendu de 70.000 à 90.000 yuans au Fujian et au Guangdong, affirme Wang Xizhang, un haut fonctionnaire de police
de la province de Fujian
.

    Depuis avril 2009, la police aurait démantelé
11.000 réseaux de trafic d'enfants et sauvé plus de 54.000 enfants.

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.