Cet article date de plus de sept ans.

Catastrophes : 2013 moins onéreuse pour les assurances que 2012

Les crues survenues en juin 2013 en Allemagne et en Tchécoslovaquie ont été la catastrophe la plus grave de l’année 2013, en termes financiers, selon les chiffres du réassureur suisse Swiss Re. Selon cette entreprise, l’année 2013 a cependant été moins coûteuse que l’année 2012 en terme de conséquences financières des catastrophes.
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Inondations dans le nord de l'Allemagne en juin 2013. Pour les assureurs, ces inondations ont été la catastrophe la plus chère de l'année 2013. (JOHANNES EISELE / AFP)
Le coût économique des catastrophes naturelles et humaines en 2013 devrait s'élever à 130 milliards de dollars américains, selon une estimation publiée le 18 décembre 2013 par l'assureur Swiss Re à Zurich. Ce montant est en net recul sur celui de 2012, qui était de 196 milliards USD, avec notamment les conséquences de l'ouragan Sandy (est des USA) et la sécheresse aux Etats-Unis.

7.000 morts aux Philippines 
Pourtant 25.000 personnes ont perdu la vie dans le monde en 2013 en raison de ces catastrophes (contre 14.000 en 2012). En 2013, l'année a été marquée par le typhon Haiyan aux Philippines, qui a coûté la vie à 7.000 personnes, soit l'évènement le plus meurtrier de toute l'année. Mais cette catastrophe humaine a eu un faible coût économique pour les assureurs. Comme le note sobrement Swiss Re, «malgré les ravages enregistrés, les pertes assurées devraient être modestes en raison du faible taux d’assurés dans le pays».
 
Pour les assureurs, l'année 2013 a donc été marquée par les inondations en Europe centrale et orientale de juin, qui ont causé des pertes économiques de 18 milliards de dollars, dont 4 milliards sont couverts par les assurances. 
 
En juin également, les inondations ont touché la province canadienne de l'Alberta, causant des dommages couverts par les assurances de 2 milliards USD, soit un montant record pour une catastrophe dans ce pays.

Outre les inondations, l'Europe a été frappée par des catastrophes météo, comme la tempête Andreas, qui a balayé l'Allemagne et la France en juillet 2013, provoquant des dommages couverts par les assurances à hauteur de 3 milliards USD. Plus tard dans l'année, la tempête Christian en Europe du nord et centrale a causé des dommages couverts à hauteur de 1 milliard USD.
 
Enfin, la toute récente tempête Xavier, toujours dans le nord de l'Europe, a, à nouveau, alourdi la facture de 1 milliard de dollars pour les assureurs.
 
Swiss Re publie traditionnellement en décembre une estimation du coût économique des catastrophes de l'année écoulée. Cette estimation est suivie en mars de l'année suivante des chiffres définitifs. Concernant 2013, Swiss Re s'attend à des coûts pour le secteur de l'assurance de 38 milliards USD pour les catastrophes naturelles et de 6 milliards pour les catastrophes liées à l'homme.

Tableau sur le coût des principales catastrophes en 2013. L'ensemble du tableau donnant le coût des catastrophes globalement et pour les assureurs est disponible sur le site du réassureur. (Swiss Re)


Pour 2012, Swiss Re a publié un document sur les catastrophes et leur coût. Une année marquée, pour les assureurs notamment, par l'ouragan Sandy.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.