Cet article date de plus de cinq ans.

[CARTE] Deuxième armée du monde, les Casques bleus sont déployés dans 15 pays

Alors que cinq soldats de l'ONU togolais ont été tués dans une attaque terroriste dans le centre du Mali lors de la Journée internationale des Casques bleus, le 29 mai, retour sur les missions des soldats de la paix dans le monde.
Article rédigé par
France Télévisions Rédaction Afrique
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
La Côte d'Ivoire est l'un des quinze pays où une opération des Casques bleus est en cours. Depuis 2004 et la guerre civile, les soldats de la paix y sont déployés. (AFP PHOTO / ISSOUF SANOGO)

Une force permanente de 15.000 Casques bleus, prête à réagir dès le début d'une crise et de se déployer rapidement pour le maintien de la paix. C'est ce que réclament les Nations Unies d'ici la fin de l'année 2016, via le patron du maintien de la paix, Hervé Ladsous.

Cette annonce coïncide avec la Journée internationale des Casques bleus, qui se tient le 29 mai. Cette journée, instaurée depuis 2002, permet de rendre hommage aux 124.000 soldats déployés, ce qui en fait la deuxième plus grande armée du monde, derrière celle des Etats-Unis.

En 2016, les Nations Unies se sont par ailleurs arrêtées sur le thème Rendons hommage à nos héros. L'occasion pour eux de commémorer leurs morts. Depuis le lancement de la première opération en 1948, 3.400 Casques bleus ont trouvé la mort.

La mission la plus périlleuse actuellement est située au Mali. Les soldats de la paix y sont une cible privilégiée des djihadistes.
Au Nigeria, le 26 août 2011, un bâtiment de l'ONU a été victime d'un attentat à la voiture piégée, revendiqué par Boko Haram, faisant 24 morts.

Seize opérations des Nations Unies sont aujourd'hui en cours dans le monde, sur quatre continents. La première mission de 1948 est toujours d'actualité. Il s'agit de celle pour le maintien de la paix à Jérusalem. D'autres se terminent : le mandat de l'ONU en Centrafrique a pris fin le 30 avril 2016.

Les soldats et les policiers (qualifiés de Personnel en uniforme sur la carte ci-dessous) ne sont pas les seuls employés des Nations Unies dans les opérations. Des civils, locaux et internationaux, ainsi que des volontaires participent aussi aux missions, en qualité d'observateurs.


Voir en plein écran

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.