Un tueur en série qui visait les gays arrêté au Canada

Selon la police canadienne, l'homme aurait tué au moins cinq personnes.

Des policiers s\'apprêtent à fouiller une propriété où Bruce McArthur aurait pu enterrer des victimes, le 19 janvier 2018 à Madoc (Canada).
Des policiers s'apprêtent à fouiller une propriété où Bruce McArthur aurait pu enterrer des victimes, le 19 janvier 2018 à Madoc (Canada). (LARS HAGBERG / AP / SIPA)

Il est présenté comme un "tueur en série". Un jardinier-paysagiste a perpétré le meurtre d'au moins cinq personnes au Canada, principalement dans les milieux homosexuels, a annoncé lundi 29 janvier la police. Bruce McArthur, 66 ans, avait été arrêté mi-janvier et inculpé de la disparition et du meurtre, au printemps dernier, de deux hommes qui fréquentaient le quartier homosexuel de Toronto.

"C'est un tueur en série, un tueur en série présumé qui a pris des dispositions pour masquer ses traces, a indiqué Hank Idsinga, le responsable de l'enquête, lors d'une conférence de presse. Nous croyons qu'il y a plus [de victimes] mais je n'ai aucune idée de combien il y en aura" à l'issue des fouilles qui ont été entreprises aux quatre coins de la plus grande ville du Canada".

Des restes humains retrouvés dans l'une de ses propriétés

Pour démêler l'écheveau d'une intrigue courant pour l'instant sur sept ans, les enquêteurs ont fusionné plusieurs dossiers de disparitions. Il y a un peu plus de six mois, la police de Toronto a identifié Bruce McArthur comme un des suspects dans la disparition en avril dernier de Selim Esen, 44 ans, et celle en juin d'Andrew Kinsman, 49 ans.

Une fois obtenues les preuves suffisantes, Bruce McArthur a été interpellé. La police savait alors, selon Hank Idsinga, qu'il était responsable de la mort d'autres victimes non identifiées. Les policiers ont remonté le fil menant à une propriété dont il se servait pour entreposer du matériel de jardinage. Là, "des restes humains de trois individus ont été retrouvés dans le jardin", a indiqué le chef de l'enquête. 

Persuadés que la liste des victimes va s'allonger, les enquêteurs ont lancé un appel aux habitants de Toronto qui auraient, au cours des dernières années, confié l'entretien de leurs jardin et plate-bandes à Bruce McArthur, qui aurait pu y enterrer d'autres corps. Lundi, les enquêteurs ont ciblé environ 30 jardins ou propriétés pour engager des fouilles et où "des personnes pourraient être ensevelies", a indiqué Hank Idsinga.