Crash d'un Boeing ukrainien : l'Iran dénonce des "mises en scène douteuses", mais invite les Etats-Unis à participer à l'enquête

Téhéran demande à Ottawa de lui fournir ses informations, alors que le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, affirme que le Boeing 737 a sans doute été abattu par un missile iranien, probablement par erreur. Une vidéo censée montrer le tir de missile circule.

Des équipes de secours travaillent au milieu des débris après qu\'un avion ukrainien s\'est écrasé près de l\'aéroport de Téhéran (Iran), le 8 janvier 2020.
Des équipes de secours travaillent au milieu des débris après qu'un avion ukrainien s'est écrasé près de l'aéroport de Téhéran (Iran), le 8 janvier 2020. (IRANIAN RED CRESCENT SOCIETY / AFP)

Le Boeing 737 qui s'est écrasé mercredi 8 janvier, près de Téhéran (Iran), a-t-il été abattu par un missile iranien ? L'enquête lancée doit déterminer si les affirmations du Premier ministre canadien en ce sens sont avérées. Justin Trudeau s'appuie sur des sources de renseignement canadiennes et alliées.

Après ces déclarations, l'Iran a aussitôt demandé au Canada de lui fournir ses informations, en parlant de "mises en scène douteuses"L'Iran a insisté sur ce point, vendredi matin. "Une chose est sûre, cet avion n'a pas été touché par un missile", a déclaré le président de l'Organisation de l'aviation civile iranienne (CAO), lors d'une conférence de presse à Téhéran.

Néanmoins, Téhéran donne accès aux investigations aux Etats-Unis : l'agence américaine en charge de la sécurité des transports, la NTSB, a annoncé, jeudi, avoir reçu une notification des autorités aériennes civiles iraniennes pour enquêter sur les causes du crash. La catastrophe a entraîné la mort de 176 personnes, majoritairement des Iraniens et des Canadiens. Elle est survenue peu après des tirs de missiles par Téhéran sur des bases utilisées par l'armée américaine en Irak.

Une vidéo montrerait le missile frappant l'avion

Suivant les règles de l'Organisation de l'aviation civile internationale, la NTSB a désigné un représentant attitré à l'enquête de cette catastrophe. "La NTSB continue de suivre la situation autour du crash et d'évaluer son niveau de participation à l'enquête. Comme pour toute enquête dans laquelle la NTSB est impliquée, l'agence ne fera pas de spéculation sur les causes du crash", a indiqué l'agence dans un communiqué. Téhéran a également invité Boeing à "participer" à l'enquête.

Une vidéo d'une vingtaine de secondes, qui montrerait le moment où un missile frappe le Boeing de la compagnie UIA, a été largement diffusée sur les réseaux sociaux. Sur les images, filmées de nuit, on peut voir un objet lumineux grimpant rapidement vers le ciel et frappant ce qui semble être un avion, provoquant une large explosion. La vidéo, qui n'a pas pu être formellement authentifiée par l'AFP, a été publiée par plusieurs médias, dont le New York Times (en anglais). Le quotidien américain assure que la vidéo est "vérifiée".