Elections législatives au Canada : le parti de Justin Trudeau donné vainqueur mais sans majorité absolue, selon les estimations

C'est précisément pour sortir de cette situation de gouvernement minoritaire que Justin Trudeau avait déclenché des élections anticipées.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le Premier ministre canadien Justin Trudeau, le 9 juin 2018 à La Malbaie, au Québec (Canada). (DAVID HIMBERT / HANS LUCAS / AFP)

Une victoire en demi-teinte. Les libéraux de Justin Trudeau sont en passe de remporter les législatives canadiennes, d'après les projections des médias locaux, lundi 20 septembre. Les résultats préliminaires estiment toutefois que le parti du Premier ministre devrait toujours être minoritaire en obtenant autour de 155 sièges, sous le seuil des 170 sièges permettant d'obtenir une majorité.

Or, c'est précisément pour sortir de cette situation de gouvernement minoritaire que Justin Trudeau avait déclenché des élections anticipées à la mi-août pour tenter de regagner la majorité qu'il avait perdue deux ans plus tôt. 

"On va en finir avec la Covid. On va bâtir un avenir meilleur pour les Canadiens. Et on va continuer à avancer ensemble", a réagi le Premier ministre, sur Twitter, en remerçiant les Canadiens pour leur vote.

Un scrutin très incertain

Sur le terrain, le Premier ministre a dû faire face à chaque déplacement à une foule de manifestants en colère contre les mesures sanitaires. L'un d'entre eux lui a même jeté des graviers. Et jusqu'au bout, l'issue du scrutin était incertaine : les intentions de vote donnaient encore quelques heures plus tôt les deux grands partis au coude à coude, autour de 31% d'intentions de vote.

Les quelque 27 millions de Canadiens étaient appelés à élire les 338 députés que compte la Chambre des communes. Quand aucun des deux grands partis qui alternent au pouvoir depuis 1867 n'est en mesure d'obtenir une majorité des sièges au Parlement, le vainqueur doit former un gouvernement minoritaire.

Et pour cela, il a besoin de composer avec les plus petits partis pour gouverner à Ottawa comme le Nouveau Parti Démocratique (NPD, gauche) de Jagmeet Singh ou le Bloc québécois, formation indépendantiste.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Canada

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.