Canada : l'un des deux suspects des attaques à l'arme blanche retrouvé mort

Damien Sanderson était recherché pour des attaques menées dans des localités de l'ouest du pays. Son frère Miles Sanderson est toujours en fuite.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les deux frères Damien et Myles Sanderson sont recherchés par la police pour des attaques menées dans une communauté autochtone, dans l'ouest du pays, le 4 septembre 2022.  (MICHAEL BELL/AP/SIPA / SIPA)

L'un des deux frères recherchés après les attaques au couteau au Canada a été retrouvé mort lundi 5 septembre. Selon la police canadienne, le corps de Damien Sanderson, 31 ans, portait plusieurs "blessures visibles". Il a été découvert "dans une zone herbeuse, à proximité d'une maison" en cours d'inspection. 

"Nous ne pouvons pas dire avec certitude comment Damian est décédé, mais il pourrait avoir été tué par son frère", a fait savoir Rhonda Blackmore, la commissaire adjointe de la gendarmerie royale du CanadaL'autre suspect, donc, son frère Myles Sanderson est toujours en fuite et pourrait avoir été blessé.

Depuis dimanche, des centaines de policiers traquent les suspects. "Nous recommandons toujours aux gens d'être vigilants, Myles Sanderson est considéré comme dangereux. Ses actions ont montré qu'il est violent", a encore expliqué la police. 

Au moins 10 morts

Les meurtres ont visé une communauté autochtone à James Smith Cree Nation et dans la ville voisine de Weldon dans la Saskatchewan, grande province rurale très peu peuplée du centre-ouest du pays. Le dernier bilan fait état d'au moins dix personnes tuées.

"Les attaques survenues aujourd'hui dans la Saskatchewan sont horribles et bouleversantes. Je pense aux personnes qui ont perdu un être cher et à celles qui ont été blessées", a réagi lundi le Premier ministre, Justin Trudeau, sur Twitter. 

Le Premier ministre de région de Saskatchewan, Scott Moe, a de son côté écrit sur Twitter "n'avoir aucun mot pour décrire de manière adéquate la douleur et la perte causées par cette violence insensée".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Canada

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.