Italie : à 64 ans, Battisti dans une prison pour le restant de sa vie

Cesare Battisti, accusé de quatre assassinats dans les années 70, a été extradé en moins de 24 heures en Italie.

France 3

Toute l'Italie attendait l'image du retour à Rome de Cesare Battisti, souvent désigné comme l'ennemi public numéro 1. Après 37 ans de cavale, il va purger une peine de prison à perpétuité. Sur le tarmac de l'aéroport lundi 14 janvier, le ministre de l'Intérieur d'extrême droite Matteo Salvini, qui a revêtu la tenue des policiers d'élite, savoure.

Emprisonné en Sardaigne

Condamné pour quatre meurtres à la fin des années 70 commis par l'organisation d'extrême gauche à laquelle il appartenait, Cesare Battisti venait de fuir le Brésil où il vivait depuis dix ans. Il a été arrêté en Bolivie samedi. Son extradition a été rapide. Lundi soir, il dort dans une prison de Sardaigne.

Pendant sa cavale, Cesare Battisti avait aussi trouvé refuge au Mexique, mais aussi en France où il a écrit des romans jusqu'en 2004. L'extrême droite italienne réclame aussi le retour de tous les ex-militants d'extrême gauche condamnés dont plusieurs vivraient en France.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'ex-activiste italien Cesare Battisti est escorté par des policiers sur le tarmac de Rome-Ciampino (Italie), le 14 janvier 2019.
L'ex-activiste italien Cesare Battisti est escorté par des policiers sur le tarmac de Rome-Ciampino (Italie), le 14 janvier 2019. (ALBERTO PIZZOLI / AFP)