Cet article date de plus d'un an.

Élection présidentielle au Brésil : des partisans de Jair Bolsonaro tentent de bloquer les routes du pays

Publié Mis à jour
Élection présidentielle au Brésil : des partisans de Jair Bolsonaro tentent de bloquer les routes du pays
Élection présidentielle au Brésil : des partisans de Jair Bolsonaro tentent de bloquer les routes du pays Élection présidentielle au Brésil : des partisans de Jair Bolsonaro tentent de bloquer les routes du pays
Article rédigé par France 2 - V. Lerouge, M. Niewenglowski, E. Frosio, O. Ellington, P. Miette
France Télévisions
France 2

Mardi 1er novembre, 48 heures après sa défaite de justesse face à Lula, Jair Bolsonaro ne s'est toujours pas exprimé. Ses partisans protestent et bloquent les routes. Depuis lundi, plus de 250 barrages paralysent ou perturbent le trafic dans tout le pays.

Des milliers de kilomètres de bouchons, dans tout le pays. Au Brésil, mardi 1er novembre, 271 barrages bloquent des axes stratégiques, comme la route qui relie Rio de Janeiro à São Paulo (Brésil). La méthode est simple, mais efficace : deux camions qui entravent la chaussée, quelques drapeaux, et la colère des partisans de Jair Bolsonaro, après le résultat serré du scrutin. "Ils ont truqué les élections, et truqué les urnes", s'énerve un homme. 

Des Brésiliens divisés

Maçon, avocat ou mère au foyer, ils sont presque tous évangéliques et prêts à tout pour garder leur président. "On espère une intervention de l'armée pour que la justice soit rétablie", dit un soutien de Bolsonaro. Dans les interminables files, les automobilistes sont aussi divisés que les résultats du scrutin. "C'est anti-démocratique. Ils doivent accepter les résultats comme on l'a fait la dernière fois", juge un homme. Dans la journée, le tribunal suprême fédéral a ordonné aux gouverneurs de chaque État de faire débloquer les routes, par la force s'il le faut. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.