Consommation : quand l'inflation s'invite au petit déjeuner

Publié Mis à jour
Consommation : quand l'inflation s'invite au petit déjeuner
FRANCE 2
Article rédigé par
J. Bigard, N. Coadou, N. Fleury, V. Lucas, C. Brunet, V. Vermot-Gaud, M. Barrois, A. Boulet - France 2
France Télévisions

Les prix du café, des croissants, du jus d'orange et des céréales se sont envolés. Cela correspond à la hausse spectaculaire des cours. 

Du café matinal aux tartines de pain, en passant par le jus d'orange, la facture du petit déjeuner risque de devenir un peu salée. En effet, le cours des ingrédients s'est envolé de 28%. Ainsi, en ce qui concerne le café, le prix de l'arabica a plus que doublé sur les marchés. Dans un bistrot près de Paris, le tarif de l'espresso du matin devrait donc bientôt augmenter. "Il était à 1,90 euro, il pourrait passer à 2 euros, 2,10 euros", explique Antony Anon, gérant du Garden Ice Café, qui précise que cette hausse pourrait "limiter la casse".


Des récoltes de café perturbées par la météo


La raison de cette augmentation se trouve en Amérique du Sud. À cause de la météo, au Brésil, les récoltes de café ont été plus "ristretto" qu'allongées. "En 2021, nous avons eu une très grande sécheresse. Nous n'avons pas eu de café. Je comptais sur 2022, et puis il y a eu cette gelée. Elle nous a vraiment fait mal", déplore un producteur brésilien. Sur la table du petit déjeuner, une hausse de prix est aussi redoutée sur le pain et les croissants à cause des cours du blé. L'inquiétude est également de mise sur le jus d'orange, dont les cours ont flambé sur les marchés. La faute à une maladie frappant les agrumes, mais aussi à la hausse du coût du transport.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.