Cet article date de plus de deux ans.

Brésil: un nouveau président qui divise

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Article rédigé par
Fanny Lothaire, Antoine Fenaux - France 24
France Télévisions

Jair Bolsonaro qui avait choqué le brésil mais aussi le monde avec ses positions misogynes, homophobes, racistes, anti environnement, sera le nouveau président de la première économie d’Amérique latine ce soir avec un mot d’ordre : le changement radical. Reportage.

Ils arborent le drapeau brésilien, des tee-shirt et des écharpes à l'éffigie de leur héros. Depuis plusieurs jours, les partisans de Jair Bolsonaro affluent à Brasilia. Ils viennent de tout le pays et ne veulent surtout pas manquer l'investiture du président d'extrême droite.

Marcio Vega, chef:
"Nous sommes de Parana, nous sommes ici exclusivement pour l'inauguration, nous avons travaillé dur pendant la campagne de Bolsonaro et nous devions être ici pour cette célébration."

250.000 à 500.000 personnes sont attendues ce mardi.
Pendant la campagne, le candidat Jair Bolsonaro a surfé sur la division des Brésiliens.

Gabriel CASSAR, journaliste
"De ce que je me souviens, à aucun moment lors des précédentes élections, il n'y a eu une haine aussi grande entre les gens. Ce n'était pas seulement "je ne suis pas d'accord avec toi" mais "je ne supporte pas ton existence".

Plusieurs entreprises ont déjà interdit le port de vêtement à message et les discussions politiques sur les groupes de conversation de collègues.
Les premières mesures annoncées, déjà polémiques, promettent de raviver les tensions.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.