Brésil : le bilan des inondations et glissements de terrain s'élève à 152 morts à Petropolis

Cinq jours après la catastrophe, la police a annoncé que 165 personnes étaient toujours portées disparues.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des secouristes recherchent des victimes des inondations à Petropolis (Brésil), le 18 février 2022. (WILTON JUNIOR / ESTADAO CONTEUDO / AFP)

Le bilan s'alourdit. Les secours ont découvert, dimanche 20 février, de nouveaux corps sous les amas de boue dans la ville de Petropolis (Brésil), dévastée par des inondations et glissements de terrain qui ont fait au moins 152 morts, selon un nouveau bilan des autorités. En quelques heures, la ville a reçu plus de pluie que pendant tout un mois de février habituel. 

Cinq jours après la catastrophe, la police a ajouté que 165 personnes étaient toujours portées disparues depuis la tempête. Il est peu probable que des survivants soient désormais extraits des décombres, ont déclaré les autorités. Jusqu'ici, 124 corps ont été identifiés, dont ceux de 28 enfants. 

Des pluies diluviennes ont transformé mardi les rues de cette ville touristique en torrents de boue et provoqué des glissements de terrain. La municipalité a déjà retrouvé plus de 300 véhicules emportés par les eaux, "éparpillés à travers la ville, bloquant les rues et trottoirs ou projetés dans les cours d'eau", a fait savoir le cabinet du maire.

L'été austral a été particulièrement meurtrier au Brésil, avec des pluies diluviennes qui ont fait des dizaines de morts ces derniers mois dans les Etats de Bahia (nord-est), Minas Gerais et Sao Paulo (sud-est). Ces précipitations extrêmes sont liées, selon les experts, au réchauffement climatique.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Brésil

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.