Brésil : Dilma Rousseff est proche de la destitution

La présidente brésilienne n'a pas reçu le soutien espéré des députés qui ont largement voté en faveur de l'"impeachment" dimanche 17 avril. Le Sénat doit maintenant se prononcer.

France 3

Après avoir tenté d'éviter le vote du Parlement en faisant appel aux commissions parlementaires et judiciaires, Dilma Rousseff a connu un lourd revers dimanche lors du vote de l'assemblée sur cette procédure. La majorité des 2/3 s'est largement prononcée en faveur du départ de la présidente, accusée d'avoir maquillé les comptes publics pour assurer sa réélection. C'est au tour du Sénat d'enclencher ou non cette procédure de destitution, mais il devrait voter en faveur normalement, raconte Fanny Lothaire, correspondante de France 3 au Brésil.

Vers une longue enquête

Si le Sénat valide la décision de la chambre basse, des investigations seront lancées par le Parlement. Dilma Rousseff sera écartée du pouvoir pendant six mois. Six mois d'une procédure assez longue, assez douloureuse pendant laquelle une commission d'enquête devrait enquêter sur la culpabilité de Dilma Rousseff, détaille la journaliste. La présidente clame son innocence dans un pays largement touché par la corruption de ses élus.

Le JT
Les autres sujets du JT