Brésil : le groupe Carrefour dans la tourmente après la mort d'un Noir passé à tabac

Jeudi 19 novembre, un homme noir a été tabassé à mort par deux vigiles d'un supermarché Carrefour de Porto Alegre (Brésil). Une semaine après les faits, des manifestants continuent de dénoncer un crime à caractère raciste.

Deux vigiles blancs assènent des coups d'une violence inouïe à un homme noir. La scène se déroule dans un supermarché Carrefour de Porto Alegre (Brésil), jeudi 19 novembre. Âgée de 40 ans, la victime meurt peu après. Depuis, plusieurs enseignes du groupe français sont la cible de manifestations. Celles-ci dénoncent le racisme au Brésil, et accusent Carrefour de complicité.

Une procédure ouverte contre Carrefour

"Toutes les 23 minutes, une personne noire meurt assassinée au Brésil," affirme une manifestante. Ni les condamnations du groupe Carrefour, ni ses excuses ne semblent calmer la colère des émeutiers. La justice brésilienne a ouvert, mercredi 25 novembre, une procédure contre le groupe français.

Le JT
Les autres sujets du JT
L\'entrée d\'un supermarché Carrefour, en Seine-Saint-Denis, le 3 novembre 2020. Photo d\'illustration.
L'entrée d'un supermarché Carrefour, en Seine-Saint-Denis, le 3 novembre 2020. Photo d'illustration. (BERTRAND GUAY / AFP)