Boeing disparu : de nouveaux "objets" repérés au sud de l'Australie

Après les débris repérés par un avion militaire chinois, une découverte non confirmée par les Américains, ce sont des avions de recherche australiens qui auraient découverts des objets flottants dans le sud de l'océan Indien. Des objets qui pourraient être récupérés dans les prochaines heures...

(Autre)

Depuis quelques jours, les recherches semblent progresser. Il y a d'abord eu les images satellites des 16 et 18 mars. Puis des débris flottants repérés par un satellite français, mais "à 850 kilomètres plus au  nord ". Puis cette découverte qui semblait prometteuse, d'un avion militaire chinois.

Selon l'agence Chine nouvelle, l'équipage de cet Iliouchine-76 a repéré des objets flottants "relativement gros ". Mais aussi des débris de couleur blanche et de dimensions plus réduites dispersés sur plusieurs kilomètres. Le brise-glace chinois, le Xuelong, ou Dragon des neiges, se dirige vers cette zone. 

 Mais  le P-8
Poseidon, l'avion de surveillance le plus perfectionné de la
marine américaine envoyé sur place par les Australiens n'a pas confirmé la
présence de ces éventuels débris du Boeing disparu. "Ces
objets avaient été localisés par l'avion chinois alors 
qu'il rentrait à Perth.
Une estimation de leur dérive a été faite.
Le P-8 n'en a pas retrouvé la trace."

Enfin, la Malaisie affirme que   des avions de recherche
australiens ont détectés, eux-aussi, ce qui pourraient être des débris
du vol MH370 disparu il y a 15 jours. Et qu'ils pourraient être
atteints "d'ici à quelques heures" par le "HMAS Success qui est à proximité. I l est possible que ces objets  soient récupérés d'ici à quelques heures, ou demain matin au plus tard" .

Selon le Premier ministre australien Tony Abbott, "l'équipe à bord d'un Orion a indiqué avoir vu deux objets, le premier rond, gris ou vert, et le deuxième, rectangulaire et orange".

  A LIRE AUSSI  ►►► Boeing disparu : la France confirme avoir repéré des débris

Au total, selon l'Autorité australienne de sécurité  maritime, une dizaine d'avions, dont un Airbus,  sont mobilisés ce lundi pour les recherches.