Cet article date de plus de sept ans.

Bilbao : le patient suspecté d'Ebola aurait la malaria

Un habitant de Baracaldo a été placé à l'isolement lundi dans un hôpital. Il venait de rentrer d'un voyage en Sierra Leone. Selon les premiers résultats, il souffrirait de la malaria et non d'Ebola comme les médecins le craignaient dans un premier temps.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Le patient suspect a été placé à l'isolement à l'hôpital de Bilbao  © Reuters/ Suzanne Plunkett)

Officiellement, ce sont des mesures de précaution et il n'y a pas lieu de s'alarmer. Lundi, à son retour d'un voyage professionnel en Sierra Leone, un espagnol habitant Barracaldo a été placé à l'isolement à l'hôpital de Bilbao. L'homme souffrait de fièvre et il a été aussitôt placé en quarantaine. Selon les autorités sanitaires du Pays basque, "son état général est satisfaisant". D'ici demain mercredi, on devrait connaitre le résultat des analyses qu'il a subies. Pas de raison de s'alarmer donc.  Cette procédure est juste un respect du protocole international mis en place dans le cadre de la lutte contre le virus Ebola. 

Selon les premiers résultats, le patient ne souffre pas d'Ebola. Selon France Bleu Pays Basque, il aurait contracté la malaria lors de son déplacement professionnel. 

Samedi dernier, un autre cas suspect avait été détecté à Alicante. Il s'était révélé négatif. Plus globalement, depuis le mois d'avril, en Espagne une dizaine de tests ont été pratiqués. Tous se sont révélés négatifs. Reste que le 12 août dernier, un missionnaire espagnol contaminé au Liberia est décédé après avoir été rapatrié à Madrid. 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.