Cet article date de plus de huit ans.

Barack Obama : la marche de Martin Luther King "a rendu l'Amérique plus libre"

Cinquante ans après le célèbre discours de Martin Luther King "I have a dream" sur la ségrégation, le premier président noir de l'histoire des Etats-Unis lui a rendu hommage. Barack Obama s'est exprimé lors de célébrations spéciales et a délivré un message de fraternité.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
 (Kevin Lamarque Reuters)

Il y a 50 ans, Martin Luther
King se tenait debout, devant des centaines de milliers de personnes, et délivrait son célèbre "I
have a dream
"
. Ce mercredi, lors du 50e anniversaire du
discours, Barack Obama a rendu hommage au pasteur d'Atlanta, et à tous les
Américains qui ont marché vers Washington pour "demander plus de justice ".

►►► A DECOUVRIR | NOTRE DOSSIER
INTERACTIF : 50 ans après, qu'est devenu le rêve de Martin Luther King ?

Le président américain s'est
longuement attardé sur les protagonistes de cette marche de 1963. Pas ceux qui
ont pris le micro, mais ceux qui "n'avaient que quelques dollars et qui
sont montés dans des bus pour venir à Washington même si ils ne pouvaient pas s'asseoir où ils voulaient
".
Ceux qui ont fait du stop et qui se sont rassemblés dans la capitale des USA pour "témoigner
de l'injustice
" qu'ils subissaient dans les années 60.

"Les mots de Martin Luther King
appartiennent à l'Histoire" (Barack Obama)

Barack Obama a rendu hommage
au discours de Martin Luther King qui est "entré dans l'Histoire ". Les choses ont
changé depuis 1963 évidemment mais pour le président, "la liberté n'est
pas acquise, elle doit se gagner
". Alors que des centaines de milliers de
personnes écoutaient son discours, Barack Obama a salué la mémoire de ces
hommes et de ces femmes qui ont marché en 1963
et qui ont "prié pour leurs
oppresseurs
" plutôt que de les haïr. 

La flamme de la
justice vacille mais ne meurt jamais
", a concédé Barack Obama, qui affirme
tout de même que grâce à la marche de Martin Luther King, "l'Amérique est
devenue plus libre
". Désormais, explique le président, un
afro-américain n'a plus à se dire "qu'il doit laver le linge de quelqu'un "
pour assurer un avenir à ses enfants. "Les choses ont changé jusque dans la Maison
Blanche
", a souri le premier chef d'Etat noir des Etats-Unis.

 

"La route [vers la
justice] est longue, mais on y arrivera" (Barack Obama)

Mais le rêve de Martin Luther
King est inachevé
. "Il faut rester vigilant et ne pas tomber
dans la complaisance
", prévient Barack Obama qui évoque l'importance de l'éducation
pour lutter contre les inégalités : "On ne doit pas considérer qu'il
y a un pont entre les écoles aux classes surchargées et la prison
".

Il y a 50 ans, le pasteur d'Atlanta
a "décrit le rêve de n'importe quel Américain ", notamment celui de
trouver du travail, estime Barack Obama. "Bien sûr il y a eu des progrès " depuis 1963 concède le
président américain, cependant à l'heure actuelle, "le chômage des noirs est deux fois plus
important que celui des blancs
".

Pour Barack Obama, "l'esprit "
de la marche de 1963 est toujours là et ce sont les Américains eux-mêmes qui
doivent "avoir le courage de changer ". "Le changement ne
vient pas de Washington mais à Washington
", a déclaré le président.

L'ancien président Bill Clinton qui a pris la parole ce mercredi à Washington et a tweeté sa joie d'être présent :

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.