Barack, Helle et David, les dessous du "selfie" de l'année

La cérémonie hommage à Nelson Mandela mardi à Johannesburg aura été marquée par le discours de Barack Obama, sa poignée de main avec Raul Castro, les sifflets du stade contre Jacob Zuma et...une photo. Le selfie du président américain en compagnie des Premiers ministres danois et britannique fait beaucoup parler.

(AFP)

Il aurait presque volé
la vedette à tous les discours et tous les hommages à Nelson Mandela. Le "selfie" ("autoportrait")
de Barack Obama et des Premiers ministres britannique et danois, mardi lors de la cérémonie hommage à Nelson Mandela a fait le tour du monde.

Dans les tribunes, Helle Thorning Schmidt, entourée de David Cameron et Barack Obama, tend son smartphone à bout de bras et s'apprête à prendre la photo en compagnie des deux hommes, tout sourires.

Les "selfies" (pour
"selfportrait", soit autoportrait en anglais) se comptent par
dizaines de millions sur les réseaux sociaux comme Facebook, Instagram ou
Twitter où ils sont notamment postés par les stars. Le phénomène a pris tellement d'ampleur que les très sérieux dictionnaires britanniques Oxford ont même élu "selfie" mot de l'année 2013.

Michelle Obama, en colère ou pas ?

Mais ce qui fait beaucoup parler c'est aussi l'attitude de Michelle Obama. La femme du président américain semble en retrait sur l'image. Les réseaux sociaux et les médias s'agitent. Elle est jalouse de la complicité de son mari et de Helle Thorning-Schmidt, en colère, elle boude pour certains.

La mise au point du photographe

Face à ces interprétations, le photographe de l'AFP qui a fait le fameux cliché est revenu mercredi sur la photo qui a fait le tour du monde. Mercredi, sur un blog de l'AFP, Roberto Schmidt a expliqué les dessous de ce "selfie".  "Tout à coup, cette dame
arrive, sort son téléphone portable et se prend en photo en rigolant avec
Cameron et le président des Etats-Unis. Je capture la scène sans aucune
arrière-pensée
" explique-t-il, rappelant "l'atmosphère est à la fête, l'ambiance est
totalement décontractée
".

L'air supposé
contrarié de Michelle Obama ? Le
hasard, assure Roberto Schmidt. 

"Les
photos peuvent mentir. En réalité, quelques secondes plus tôt, la première dame
des Etats-Unis riait et plaisantait elle aussi avec tous ceux qui
l'entouraient, Cameron et Schmidt compris. L'air sérieux qu'elle a l'air de
prendre sur ma photo n'est que le pur fruit du hasard
".

Au final, le photographe de l'AFP regrette un peu le buzz même s'il juge "intéressant de voir des politiques sous une lumière humaine, car d'habitude lorsque nous les voyons c'est dans un cadre contrôlé ".

David Cameron critiqué 

En Grande-Bretagne, les critiques ont rapidement atteint le Premier ministre David Cameron. La presse tabloïd avaient jugé dès mardi que ce "selfie" traduisait un manque de respect pour Nelson Mandela. Le Sun, le journal le plus lu du Royaume-Uni, a qualifié la photo de "gaffe".

David Cameron a tenté mercredi de justifier son comportement.

"N'oubliez pas que les caméras de télévision sont toujours braquées sur nous. Pour ma défense, je dirais que Nelson Mandela a joué un rôle extraordinaire de son vivant comme après sa mort pour réunir les gens." (David Cameron) 

Le Premier ministre conservateur a expliqué qu'il avait jugé "poli" de répondre à l'invitation de Helle Thorning-Schmidt à se joindre à la photo dans la mesure où celle-ci est mariée au fils de l'ancien chef du parti travailliste britannique Neil Kinnock.

Helle Thorning-Schmidt minimise

La chef du gouvernement danoise Helle Thorning-Schmidt a dit mercredi ne pas regretter l'autoportrait controversé.

"Ce n'était pas déplacé. Il y avait évidemment de la tristesse, mais au fond c'était un événement festif. Il y avait des danses dans les tribunes, à tel point qu'il y avait une ambiance positive. Et donc on a pris un 'selfie' vraiment amusant." (Helle Thorning-Schmidt)