Cet article date de plus de douze ans.

Bangkok: manif antigouvernementale

Plus de 18.000 manifestants partisans de l'ancien Premier ministre en exil sont massés à Bangkok
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Marée rouge de manifestants antigouvernementaux à Bangkok (13/04/2009) (© France 2)
Plus de 18.000 manifestants partisans de l'ancien Premier ministre en exil sont massés à BangkokPlus de 18.000 manifestants partisans de l'ancien Premier ministre en exil sont massés à Bangkok

Il s'agit du plus important rassemblement antigouvernemental dans la capitale thaïlandaise depuis deux mois.

Les "Chemises rouges", les partisans de M.Thaksin, exigent que le chef du gouvernement, Abhisit Vejjajiva, dissolve le Parlement et convoque de nouvelles élections.

Les manifestants stigmatisent également le conseiller royal Prem Tinsulanonda que les Chemises rouges accusent d'avoir renversé M.Thaksin en 2006.

Les organisateurs ont assuré que la manifestation serait pacifique. De son côté, le gouvernement a promis la fermeté en cas de débordements.
Plus de 3.000 policiers et 1.000 soldats ont été mobilisés pour assurer la sécurité des édifices gouvernementaux.

Entre le 26 mars et le 14 avril, le royaume a été le théâtre d'importantes manifestations antigouvernementales qui ont entraîné l'annulation d'un sommet asiatique à Pattaya, la proclamation de l'état d'urgence à Bangkok et la répression par l'armée du mouvement des "chemises rouges" dans la capitale. Les violences à Bangkok ont fait au moins deux morts et 123 blessés.

Depuis trois ans, la Thaïlande est profondément divisée entre partisans et adversaires de M. Thaksin qui reste populaire parmi les couches défavorisées de la population, notamment dans les régions rurales du nord. Il est, en revanche, détesté par les élites traditionnelles de Bangkok.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.